Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

Accord conclu pour augmenter le nombre de psychologues dans le public

Dans le contexte de la crise de la santé mentale liée à la guerre, les ministère des Finances et de la Santé ainsi que la Histadrout ont présenté un plan prévoyant des compensations

Le directeur-général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman Tov, s'exprimant lors d'une session de la commission de la Santé de la Knesset au sujet de l'impact sur les services de santé mentale d'Israël de l'assaut du Hamas du 7 octobre, 13 novembre 2023. (Crédit : Porte-parole de la Knesset)
Le directeur-général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman Tov, s'exprimant lors d'une session de la commission de la Santé de la Knesset au sujet de l'impact sur les services de santé mentale d'Israël de l'assaut du Hamas du 7 octobre, 13 novembre 2023. (Crédit : Porte-parole de la Knesset)

Le ministère des Finances, le ministère de la Santé et l’organisation syndicale de la Histadrout ont annoncé jeudi un accord sur la première étape d’un plan visant à augmenter le nombre de psychologues travaillant dans le système de santé publique.

Ce plan s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour répondre aux besoins croissants des Israéliens en matière de santé mentale depuis le 7 octobre. Même avant les terribles attaques du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël et la guerre qui s’en est suivie, le système public de santé mentale ne répondait pas à la demande.

Le nouveau plan prévoit d’inciter les psychologues qui travaillent déjà dans le système public à rester, et ceux qui travaillent actuellement dans le secteur privé à commencer à travailler dans le public. Les mesures d’incitation prendront la forme de paiements spéciaux aux psychologues en fonction de leur niveau d’éducation et de leur expérience professionnelle.

Par exemple, un psychologue travaillant déjà à 50 % dans le secteur public (la moyenne des psychologues israéliens) qui augmente ses heures à 75 % recevra 42 000 shekels supplémentaires par an.

« Nous considérons qu’il s’agit d’une mesure temporaire que nous prévoyons de remplacer par un accord à long-terme pour tous les psychologues du système de santé publique », a affirmé un représentant de la Histadrout qui a participé à la conclusion de l’accord.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.