Accord Israël/Emirats : la France salue la décision de « suspendre l’annexion »
Rechercher

Accord Israël/Emirats : la France salue la décision de « suspendre l’annexion »

La France s'est félicitée jeudi de l'accord de normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis et de la suspension de "l'annexion de territoires palestiniens"

Jean-Yves Le Drian lors d'une session de travail pendant la rencontre des ministres des Affaires étrangères du G7, à Dinard, le 6 avril 2019 (Crédit :  AFP / POOL / STEPHANE MAHE.)
Jean-Yves Le Drian lors d'une session de travail pendant la rencontre des ministres des Affaires étrangères du G7, à Dinard, le 6 avril 2019 (Crédit : AFP / POOL / STEPHANE MAHE.)

La France s’est félicitée jeudi de l’accord de normalisation des relations entre Israël et les Emirats arabes unis et de la « décision prise dans ce cadre » par l’Etat hébreu de « suspendre l’annexion de territoires palestiniens ».

« La décision, prise dans ce cadre par les autorités israéliennes, de suspendre l’annexion de territoires palestiniens est une étape positive, qui doit devenir une mesure définitive », a déclaré le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian dans un communiqué.

« L’état d’esprit nouveau dont témoignent ces annonces doit désormais permettre la reprise des négociations entre Israéliens et Palestiniens en vue de l’établissement de deux Etats dans le cadre du droit international et des paramètres agréés, qui est la seule option pour permettre une paix juste et durable dans la région », a-t-il ajouté.

Les Emirats arabes unis et Israël ont convenu jeudi de normaliser leurs relations, dans le cadre d’un accord historique négocié par les Etats-Unis et qui, une fois signé, ferait d’Abou Dhabi le troisième pays arabe seulement à suivre cette voie depuis la création de l’Etat hébreu, après l’Égypte (1979) et la Jordanie (1994).

Annoncé en premier par le président américain Donald Trump, cet accord verra Israël mettre fin à ses récents projets d’annexion en Cisjordanie, selon les Emirats. Mais le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ne l’a pas confirmé : l’annexion de pans de ce territoire palestinien occupé est « reportée » mais Israël n’y a « pas renoncé », a-t-il précisé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...