Action pénale pour maltraitance contre l’ex-manager de Stan Lee
Rechercher

Action pénale pour maltraitance contre l’ex-manager de Stan Lee

L'inculpation survient après que Keya Morgan a été accusé l'année dernière d'avoir "excessivement influencé" la légende juive de la bande-dessinée dans la lutte pour sa fortune

Stan Lee, à gauche, et Keya Morgan arrivent à la Première du film "Avengers: Infinity War" à Los Angeles, le 23 avril 2018 (Crédit : Jordan Strauss/Invision/AP, File)
Stan Lee, à gauche, et Keya Morgan arrivent à la Première du film "Avengers: Infinity War" à Los Angeles, le 23 avril 2018 (Crédit : Jordan Strauss/Invision/AP, File)

Les autorités américaines ont lancé une action au pénal à l’encontre de l’ancien manager de la légende de la bande-dessinée Stan Lee. Elles l’accusent d’avoir maltraité l’homme âgé de 95 ans avant son décès, l’année dernière.

Keya Morgan, 37 ans, devra répondre de cinq chefs d’inculpation de maltraitance sur une personne âgée devant la cour supérieure de Los Angeles.

Il est notamment accusé de séquestration, de fraude et de contrefaçon dans le cadre d’un incident survenu l’été dernier avant la mort de Lee, qui s’est éteint au mois de novembre, ont précisé les documents du tribunal.

Un mandat d’arrêt contre Morgan a par ailleurs été émis.

La cour a déclaré ne pas être en capacité de donner des détails sur l’incident, mais au mois de juin 2018, elle avait émis une injonction contre Morgan qui lui demandait de rester à distance du nonagénaire en réponse à une plainte déposée par Tom Lallas, l’ancien avocat de Lee, dans un contexte de bataille autour de la fortune du dessinateur, une fortune estimée à 50 millions de dollars.

Lallas, dans les documents présentés lors de la demande d’injonction, avait clamé que Morgan était « un collectionneur de souvenirs qui s’était immiscé dans la vie de Lee en tant que soignant ».

L’avocat, qui cherchait lui-même à mettre en place une tutelle, avait prétendu à ce moment-là que Morgan « influe excessivement sur Lee et l’isole ».

Lee, co-créateur juif de Spider-Man, des X-Men et d’autres super-héros, avait publié une vidéo sur Twitter peu avant l’intervention de l’avocat disant que Morgan était son « seul partenaire et manager ».

Morgan, dans une déclaration faite à l’époque à TMZ, avait affirmé avoir pris « grand soin de Stan Lee au cours des nombreuses années passées, et je n’ai jamais eu un problème directement avec Stan ».

« Je prouverai à 100 % et sans l’ombre d’un doute que les accusations lancées à mon encontre sont fausses », avait-il expliqué. « La vérité sera établie ».

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...