Rechercher

Adam Sandler raconte comment il a écrit « The Hanoukka Song »

Lors d'un événement organisé au 92nd Street Y, la célébrité juive a remercié sa famille de l'avoir poussé vers le succès et est revenu sur les débuts chaotiques de sa carrière

Capture d'écran de l'émission spéciale Netflix d'Adam Sandler, "100% Fresh ». (Crédit : Netflix)
Capture d'écran de l'émission spéciale Netflix d'Adam Sandler, "100% Fresh ». (Crédit : Netflix)

Pittsburgh Jewish Chronicle – Adam Sandler a raconté une anecdote amusante d’une célébrité mentionnée dans sa célèbre « The Hanoukka Song » (« La chanson de Hanoukka »)  alors qu’il s’adressait à une foule au 92nd Street Y (maintenant appelé 92NY) à Manhattan, le 29 novembre.

Après la projection de son nouveau film « Hustle », Sandler a dit qu’il avait montré à ses filles devant quel restaurant – à l’angle de la 56e rue et de Broadway – il se tenait lorsqu’il a eu l’idée de la chanson.

« Je suis tellement fier de cette chanson, je l’adore », a déclaré Sandler, expliquant qu’il avait écrit la chanson dans les studios NBC de « Saturday Night Live » (SNL), avec enthousiasme. Alors qu’il n’avait pas Google en 1994, et il s’était basé sur ce qu’il pensait être correct et avait écrit « Harrison Ford est un quart juif… ». Sandler a découvert plus tard qu’il ne s’était trompé que de 25 %.

« Je me souviens que quand j’ai rencontré Harrison Ford, il m’a dit être Juif à ‘moitié !’ « , a raconté Sandler faisant éclater la foule de rire.

Dans « Hustle », disponible sur Netflix, Sandler joue le rôle de Stanley Sugarman, un recruteur des 76ers de Philadelphie qui repère un prodige espagnol qu’il pense pouvoir devenir un grand joueur de la NBA. Sandler a déclaré que le personnage porte le même nom que son père, décédé il y a 20 ans. Stanley Sandler, tout comme le personnage, avait une barbe et enseignait le sport à ses enfants. Sandler a dit que lorsque son père se mettait en colère, il ne manquait pas de l’imiter.

Selon lui, les événements familiaux étaient une réelle source d’inspiration comique.

« Toute ma famille est juive, tout le monde est comique à sa façon », a déclaré Sandler. « Après chaque réunion de famille, je ne revenais pas de ce dont j’avais été témoin. »

Sandler a déclaré que son frère lui avait dit qu’il devrait faire comme Eddie Murphy et qu’il lui avait même réservé une place pour se produire sur scène.

« Mon frère est la raison pour laquelle je me suis lancé », a-t-il dit.

Sandler a raconté qu’il a commencé à faire du stand-up à l’âge de 17 ans. Ses débuts n’ont pas été faciles.

« Je me plantais tous les soirs », a-t-il déclaré.

Bien sûr, Sandler a décroché une place dans le casting du SNL et était connu pour être « Opera Man », entre autres personnages. Il a ensuite poursuivi une illustre carrière cinématographique dans laquelle il a joué le rôle de l’agent secret israélien Zohan dans le film « Don’t mess with the Zohan » de 2008. Il a également tourné une série de comédies et de films dramatiques tels que « Punch-Drunk Love, ivre d’amour » en 2002.

Lors d’une interview, le journaliste de MTV, Josh Horowitz, a demandé à Sandler s’il avait du tempérament dans la vraie vie, étant donné que beaucoup de ses personnages souffrent de tendances colériques.

« J’ai eu un fort tempérament pendant longtemps », a-t-il répondu. « Je craquais mais ça retombait très vite. »

Il a dit avoir été effrayé dans les coulisses en apprenant que Horowitz n’avait pas célébré sa bar mitzvah.

Dans « Hustle », pour prouver qu’il est un recruteur, le personnage de Sandler appelle l’ancien grand joueur de la NBA, Dirk Nowitzki. Sur scène, il a demandé au public de 92NY quelle célébrité il pourrait appeler. Une personne lui a dit qu’il devrait appeler sa mère. Il a dit qu’elle répondait toujours, même s’il appelait à 3h du matin, et qu’elle faisait comme si c’était tout à fait normal.

« Elle n’a jamais admis être en train de dormir », a dit Sandler. « Elle est toujours en train de se ‘reposer’. »

L’un des meilleurs rôles de Sandler est celui de Howard Ratner, un diamantaire juif et joueur sportif dans le thriller criminel de 2019 « Uncut Gems », réalisé et co-écrit par les frères juifs Benny et Josh Safdie et Ronald Bronstein. Sandler a déclaré que, dans une scène où il est étranglé sur la banquette arrière d’une voiture, les acteurs l’étranglaient réellement.

Adam Sandler, au centre, star du film ‘Uncut Gems’, en compagnie des co-réalisateurs Benny Safdie, à gauche, et de son frère Josh à l’hôtel St. Regis pendant le Festival international du film de Toronto, le 9 septembre 2019. (Crédit : Chris Pizzello/Invision/AP)

Sandler a déclaré qu’il travaillait sur un nouveau film avec les Safdie dont le tournage est prévu en avril. Horowitz a demandé s’il devait s’attendre « à avoir une crise cardiaque » en visionnant ce film – « Uncut Gems » ayant été un film terriblement éprouvant, avec un suspens incroyable.

« On reconnaît leur touche, c’est indéniable », a répondu Sandler, ajoutant qu’il y a, en plus, un élément romantique. « Ils ne veulent tout simplement pas faire quelque chose que vous avez déjà vu auparavant. »

Sandler a ajouté qu’il était nerveux lorsqu’il avait été interviewé à la télévision par David Letterman et qu’une chanson qu’il interprète en tournée sur le regretté Chris Farley, son ancien collègue du SNL, le faisait pleurer les premières fois qu’il l’avait jouée.

Il a raconté que Daniel Day-Lewis lui envoie souvent des textos amusants, mais n’a pas souhaité donner plus de détails.

Il a également déclaré qu’il était toujours mal à l’aise en smoking et qu’il était plus performant dans la partie « Weekend Update » du SNL lorsqu’il était autorisé à abandonner les vêtements guindés au profit d’une tenue plus décontractée.

Lorsqu’on lui a demandé s’il était un génie ou simplement chanceux d’avoir signé un partenariat avec Netflix en 2014, il a répondu qu’il savait à peine ce qu’était Netflix à l’époque, mais que le PDG de la plate-forme de streaming, Ted Sarandos, n’avait pas cessé d’essayer de lui faire faire des films. Sandler a déclaré, qu’alors qu’il tournait un film à Toronto, deux adolescents sous un porche ont dit être des adeptes de Netflix, ce qui l’a convaincu de tenter sa chance.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.