Adelson lève 20 millions de dollars pour lutter contre le boycott d’Israël
Rechercher

Adelson lève 20 millions de dollars pour lutter contre le boycott d’Israël

Les fonds seront utilisés pour lutter contre la campagne BDS sur les campus américains ; Haim Saban est l'un des bailleurs de fonds

Haim Saban et Sheldon Adelson dans une interview télévisée depuis Las Vegas, le 6 juin 2015. (Capture d'écran de la Deuxième chaîne israélienne)
Haim Saban et Sheldon Adelson dans une interview télévisée depuis Las Vegas, le 6 juin 2015. (Capture d'écran de la Deuxième chaîne israélienne)

Un sommet destiné à organiser la lutte contre les boycotts anti-israéliens et les activités anti-israéliennes sur les campus, initié par le milliardaire américain Sheldon Adelson, est parvenu à lever la semaine dernière au moins 20 millions de dollars à Las Vegas.

La réunion de philanthropes et d’organisations juives pro-israéliennes avait un objectif de financement de 50 millions de dollars, a rapporté le quotidien Forward, citant un dirigeant communautaire juif qui n’a pas assisté à la rencontre, mais qui a parlé aux organisateurs.

On ne connaît pas la somme qui a été levée lors du sommet, puisque les participants ont refusé de révéler les sommes qu’ils s’engageaient à donner.

Néanmoins, selon le Forward, la participation à l’événement a été limitée à des donateurs disposés à s’engager sur au moins un million de dollars pour les deux prochaines années de ce projet surnommé « les Maccabées des Campus ». Au moins 20 donateurs ont pris part à la réunion, selon le Forward.

Le concept des Maccabées des Campus implique des donateurs qui finançant l’opération, des militants actifs sur les campus et des chercheurs qui fourniront des informations sur les groupes anti-israéliens et recommanderont les voies légales possibles pour contrer leurs activités, selon le Forward, citant Adelson.

Le sommet était également organisé par le magnat milliardaire de Hollywood, Haim Saban, le promoteur immobilier né en Israël Adam Milstein et la femme d’affaires canadienne, Heather Reisman.

L’année dernière, les conseils d’étudiants de 15 universités américaines ont adopté des résolutions appelant leurs établissements à désinvestir de sociétés jugées complices de ‘l’occupation’ par Israël des territoires palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...