Rechercher

Affaire 4 000 : Nir Hefetz met plutôt Sara Netanyahu en cause

C'est Sara Netanyahu qui a menacé Bezeq pour sa couverture médiatique, pas Benjamin, a déclaré l'ancien proche conseiller de l'ex-Premier ministre

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse Sara devant leurs partisans pendant la soirée des élections israéliennes au siège du parti du Likud à Tel Aviv, le 3 mars 2020. (Crédit :  Olivier Fitoussi/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse Sara devant leurs partisans pendant la soirée des élections israéliennes au siège du parti du Likud à Tel Aviv, le 3 mars 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Nir Hefetz, ancien conseiller et confident de l’ex-Premier ministre Benjamin Netanyahu, a témoigné mardi pour la deuxième journée dans le procès contre son ex-patron. Il est témoin de l’accusation.

Hefetz témoigne actuellement dans l’Affaire 4000, dans laquelle Netanyahu est accusé d’avoir privilégié de manière illicite et lucrative les intérêts de l’actionnaire majoritaire de la firme de télécommunications Bezeq, Shaul Elovitch, en échange d’une couverture positive des actions du Premier ministre sur le site d’information Walla, propriété de Bezeq.

Dans ce témoignage, Hefetz a indiqué que Sara Netanyahu, l’épouse de l’ex-Premier ministre, avait proféré des menaces liées aux régulations gouvernementales de Bezeq après que des articles parus sur le site d’information Walla ont entraîné sa colère.

Sara Netanyahu, a déclaré Hefetz, avait alors dit au directeur-général du ministère des Communications de l’époque, Shlomo Filber, de « fermer le robinet des régulations », menaçant dans la foulée de rompre les liens avec le couple Elovitch.

« Il est important pour moi de souligner que c’était Sara, pas Benjamin Netanyahu. Jamais Benjamin Netanyahu ne m’a demandé de transmettre un message à Elovitch, ou qui que ce soit dans son cercle, concernant les régulations », a continué Hefetz.

Nir Hefetz à la cour de district de Jérusalem, le 22 novembre 2021. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo, Pool)

Hefetz était devenu témoin de l’accusation après avoir été arrêté et interrogé pendant une période de plus de deux semaines, et il aurait fourni aux procureurs des informations déterminantes en tant qu’intermédiaire entre Netanyahu et Elovitch, de Bezeq.

Hefetz a fait des milliers d’enregistrements de conversations pendant toutes les années où il a travaillé avec la famille Netanyahu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...