Affaire Nisman : les Etats-Unis offrent leur aide à l’Argentine
Rechercher

Affaire Nisman : les Etats-Unis offrent leur aide à l’Argentine

La ministre de la Justice et le directeur du FBI ont offert une "coopération technique pour éclaircir la mort du procureur" juif

Alberto Nisman pendant une conférence de presse à Buenos Aires, le 20 mai 2009. (Crédit : Juan Mabromata/AFP)
Alberto Nisman pendant une conférence de presse à Buenos Aires, le 20 mai 2009. (Crédit : Juan Mabromata/AFP)

Le gouvernement américain et le FBI ont offert à l’Argentine une aide technique pour résoudre la mort mystérieuse du procureur qui enquêtait sur l’attentat antisémite de 1994 à Buenos Aires, a annoncé jeudi le ministère américain de la Justice.

« La ministre de la Justice des Etats-Unis, Loretta Lynch, et le directeur du FBI, James Comey, ont proposé une coopération technique pour éclaircir la mort du procureur Alberto Nisman », a déclaré le ministère dans un communiqué de presse.

Cette offre d’assistance a été faite lors d’une rencontre du ministre argentin de la Justice German Garavano avec Lynch et Comey à Washington.

Alberto Nisman a été retrouvé mort le 18 janvier 2015 dans sa salle de bain, une balle logée dans la tête, sans que les experts ne puissent mettre en évidence la présence d’une autre personne dans son appartement, situé dans le quartier chic de Puerto Madero.

Le procureur était à la tête d’un parquet spécial qui enquêtait sur l’attentat qui avait frappé en 1994 un bâtiment abritant plusieurs institutions juives argentines dont l’Association mutuelle israélite d’Argentine (AMIA).

Cet attentat avait fait 85 morts et 300 blessés.

Le centre AMIA à Buenos Aires après l'attentat de 1994 (Crédit : CC BY La Nación (Argentine)/Wikipedia Commons)
Le centre AMIA à Buenos Aires après l’attentat de 1994 (Crédit : CC BY La Nación (Argentine)/Wikipedia Commons)

La mort du procureur avait eu un grand retentissement en Argentine car quatre jours plus tôt, le procureur avait accusé Cristina Kirchner, alors présidente, d’avoir fait entrave à l’enquête sur l’attentat et d’avoir couvert les Iraniens soupçonnés d’être responsables de l’attentat contre l’AMIA.

Les proches d’Alberto Nisman sont convaincus qu’il a été assassiné.

La thèse du suicide n’est pas écartée, mais la justice argentine a nommé en avril un nouveau juge pour instruire le dossier, estimant que les deux magistrates précédentes n’avaient pas suffisamment exploré la piste de l’homicide.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...