Afrique du Sud: plusieurs centaines de personnes manifestent contre Pharrell Williams
Rechercher

Afrique du Sud: plusieurs centaines de personnes manifestent contre Pharrell Williams

BDS comptait organiser "la plus grande manifestation contre un artiste depuis la fin de l'apartheid" en 1994

Des personnes brandissant des drapeaux palestiniens et une banderole « Palestine Solidarity Campaign » lors d'une manifestation contre le chanteur américain Pharrell Williams, près du Grand Casino où il tenait un concert au Cap, le 21 septembre 2015 (Crédit : AFP PHOTO / RODGER BOSCH)
Des personnes brandissant des drapeaux palestiniens et une banderole « Palestine Solidarity Campaign » lors d'une manifestation contre le chanteur américain Pharrell Williams, près du Grand Casino où il tenait un concert au Cap, le 21 septembre 2015 (Crédit : AFP PHOTO / RODGER BOSCH)

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté lundi contre le chanteur américain Pharrell Williams en marge de son concert au Cap (sud-ouest), en raison de son partenariat avec une chaîne de supermarchés sud-africains accusée d’importer des produits d’Israël.

Les sympathisants du mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) manifestaient au Cap contre le partenariat du chanteur avec le groupe sud-africain de distribution Woolworths, accusé d’importer des produits agricoles israéliens qui viennent des territoires occupés.

La branche sud-africaine du BDS comptait organiser « la plus grande manifestation contre un artiste depuis la fin de l’apartheid » en 1994. Les manifestants scandaient « A bas Pharrell Williams », « Libérez la Palestine » et « Israël c’est l’apartheid ».

Pharrell Williams a été nommé cette année directeur artistique de Woolworths « dans le cadre d’une collaboration révolutionnaire pour des projets axés sur la durabilité », selon la chaîne de supermarchés haut de gamme.

Woolworths rejette formellement les accusations de BDS. La chaîne affirme par ailleurs que moins de 0,1 % de ses produits alimentaires proviennent d’Israël.

Pharrell Williams a fait exploser les charts en 2014 avec son tube planétaire « Happy » (heureux en anglais), qui a été décliné en de multiples vidéos dans le monde entier.

Selon BDS, si le chanteur tient vraiment à rendre les gens « heureux », il devrait rejoindre « la liste croissante des artistes comme Stevie Wonder, Lauryn Hill, Alice Walker, Roger Waters qui soutiennent le mouvement non-violent BDS ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...