Ahmed Tibi expulse Zeev Elkin lors d’un débat à la Knesset
Rechercher

Ahmed Tibi expulse Zeev Elkin lors d’un débat à la Knesset

Le ministre de l'immigration avait accusé les élus arabes d'être responsables de la récente vague de violence

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le vice-président de la Knesset, Ahmad Tibi du parti de l’opposition Liste arabe unie a ordonné qu’un ministre du gouvernement soit expulsé d’une assemblée plénière mercredi après que le ministre ait accusé les parlementaires arabes – et Tibi en particulier – de porter la responsabilité de la vague actuelle d’attaques palestiniennes contre des civils israéliens et les forces de sécurité.

Tibi, qui présidait un débat sur une décision du cabinet visant à faire respecter les bouclages et les couvre-feux dans certains quartiers de Jérusalem-Est, a ordonné aux huissiers d’escorter le ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Zeev Elkin (Likud) hors de l’hémicycle, mettant un terme à un vif échange de mots entre les deux.

La décision d’ordonner la sortie d’un ministre lors d’un débat à la Knesset est sans précédent, selon les informations de la Deuxième chaîne.

Lorsque Elkin est monté à la tribune pour répondre au nom du gouvernement au cours du débat, il a dirigé ses commentaires contre Tibi, qui remplaçait Yuli Edelstein à la Knesset.

« Il est important de comprendre pourquoi arrive la vague de terreur », a déclaré Elkin qui a accusé Tibi « et des gens comme vous » qui « répandent des mensonges tout en sachant de ce que fait Israël sur le mont du Temple ».

La vague actuelle de violence a été alimentée par des rumeurs selon lesquelles Israël est en train de comploter pour détruire la mosquée Al-Aqsa et de prendre en charge le mont du Temple de Jérusalem, le site le plus sacré pour les Juifs et le troisième lieu saint pour les musulmans. Israël a nié à plusieurs reprises avoir des plans pour changer le status quo sur le site.

« Vous et vos camarades êtes responsables du sang versé pendant les événements récents , tant des Juifs que des Arabes », s’est écrié Elkin s’adressant à Tibi, qui était assis à quelques mètres. « Vous, personnellement, ne devriez pas dormir la nuit et devriez penser à tous ceux qui ont été tués ces dernières semaines et quel rôle vous avez joué dans ce qui arrive ».

« Vous incitez [à la haine] contre moi, une incitation irresponsable, je demande que le ministre soit escorté hors du podium », a fulminé Tibi. « Ce qui se passe ici est sans précédent, je n’ai jamais appelé à la violence. Vous avez franchi une ligne rouge ».

Elkin a contesté la décision Tibi en affirmant que ce dernier n’a pas eu le droit de le sortir de la salle.

Après qu’Elkin soit sorti de la salle, le député Yinon Magal du HaBayit HaYehudi a critiqué fustigé Tibi pour avoir utilisé ses pouvoirs pour faire taire les accusations portées contre lui.

« Nous avons eu l’occasion de voir ce qui se passerait si les Arabes prenaient le pouvoir, il n’y a pas de règlement, il n’y a pas de règles », a déclaré Magal. « ‘Je suis maintenant le souverain et vous sortez d’ici’, est ce que nous avons entendu aujourd’hui et ceci est un exemple de ce qui se passerait ici si les Arabes étaient les souverains, à Dieu ne plaise ».

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...