Aliza Bin Noun : le drone iranien sur le sol israélien était « une ligne rouge »
Rechercher

Aliza Bin Noun : le drone iranien sur le sol israélien était « une ligne rouge »

L'ambassadrice d'Israël en France revient sur le pic de tension entre l'Iran et l'Etat hébreu

L'ambassadeur d'Israël en France, Aliza Bin-Noun, en2015 (Crédit : CC BY-SA EREZ LICHTFELD, Wikimedia Commons)
L'ambassadeur d'Israël en France, Aliza Bin-Noun, en2015 (Crédit : CC BY-SA EREZ LICHTFELD, Wikimedia Commons)

Dans une récente interview accordée au quotidien Le Télégramme l’ambassadrice d’Israël en France Aliza Bin Noun revient sur la présence iranienne dans la région, et le récent face-à-face entre l’armée de l’air israélienne et un drone lancé, selon Tsahal, depuis une base iranienne située en Syrie.

« Dès le début de la guerre civile en Syrie, on pouvait voir que la présence iranienne y était de plus en plus forte, explique l’ambassadrice israélienne. Les Iraniens, qui se sont également renforcés en Irak, sous influence chiite, au Liban, avec la présence du Hezbollah et dans la bande de Gaza, à travers le Hamas. La stratégie des Iraniens au Moyen-Orient est très claire. Y compris avec une implication directe dans le conflit au Yémen. Même les conditions de l’application de l’accord sur le nucléaire iranien ont suscité des réserves de la part des États-Unis. Lorsqu’un drone iranien a survolé le territoire israélien, une ligne rouge a été franchie qui ne pouvait rester sans réponse ».

« Mais Israël n’a aucune volonté d’ajouter une guerre dans la région. Vous remarquerez d’ailleurs que nos relations diplomatiques avec des pays comme l’Égypte et l’Arabie Saoudite vont en s’améliorant ».

Samedi 10 février, un hélicoptère israélien Apache a abattu le drone sans pilote une minute et demie après son entrée dans l’espace aérien israélien. En représailles à l’incursion, les forces aériennes israéliennes ont attaqué plusieurs cibles en Syrie. Lors de ce raid, un avion israélien a été abattu. L’armée de l’air israélienne a détruit en représailles une partie des systèmes de défense aérienne du régime de Bachar el Assad.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...