Allemagne : l’agent du renseignement intérieur “jouait” à l’islamiste
Rechercher

Allemagne : l’agent du renseignement intérieur “jouait” à l’islamiste

Initialement soupçonné d'être une taupe islamiste au sein de l'agence de renseignement, Roque M. n'est finalement accusé que d'avoir tenté de partager des secrets d'Etat

Roque M. devant le tribunal au début de son procès, à Düsseldorf, en Allemagne, le 5 septembre 2017. (Crédit : Christoph Zeiher/dpa/AFP)
Roque M. devant le tribunal au début de son procès, à Düsseldorf, en Allemagne, le 5 septembre 2017. (Crédit : Christoph Zeiher/dpa/AFP)

Un agent du renseignement intérieur allemand, qui avait proposé de divulguer des informations internes sur internet en se faisant passer pour un islamiste, a déclaré mardi devant les juges avoir agi « par jeu ».

Durant les cinq jours de son procès à Düsseldorf, Roque M., 52 ans, devra répondre de « tentative de divulgation d’informations secrètes » après que le tribunal a finalement décidé fin août d’abandonner les charges de « préparation d’un attentat », faute de preuves suffisantes, selon l’agence de presse allemande DPA.

Ex-employé de banque pendant 35 ans et père de quatre enfants, il a travaillé entre avril et novembre 2016 pour l’Office de protection de la Constitution et était plus spécifiquement chargé de surveiller les potentielles menaces islamistes sur le sol allemand.

« C’était quelque chose de très différent [de la banque, NDLR] et cela me plaisait », a-t-il raconté à la barre.

Mais père d’un enfant lourdement handicapé, il doit rester les week-ends à son domicile pour s’occuper de lui et « s’ennuie ». Adepte de jeux de rôles, il s’invente alors une personnalité numérique et se fait passer sur des forums de discussion pour un islamiste, « pour fuir la réalité ».

Selon ses dires, il aurait même convenu une fois de rencontrer un présumé islamiste mais ne se serait pas présenté au point de rendez-vous. « Je n’ai jamais rencontré d’islamiste. On ne devrait jamais le faire mais c’est comme dans un jeu. Le mien se déroulait depuis mon canapé à la maison pendant que je surveillais mon enfant lourdement handicapé. »

Parmi les messages qu’il aurait échangé en ligne, l’un d’eux a particulièrement attiré l’attention du tribunal : « Je peux vous aider à rentrer dans le bâtiment principal, une attaque au siège irait tout à fait dans le sens d’Allah. »

Sa maladresse l’empêchera de poursuivre son « jeu » : Roque M. est arrêté mi-novembre après avoir discuté sur internet avec un présumé islamiste qui s’avèrera être un collègue de travail.

L’histoire avait fait grand bruit en Allemagne à l’époque, pointant les failles de sécurité dans le recrutement des agents du renseignement intérieur. Roque M. avait en effet répondu aux différents tests d’entrée avec succès.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...