Allemagne : Le Palestinien qui a agressé un Juif condamné à la prison
Rechercher

Allemagne : Le Palestinien qui a agressé un Juif condamné à la prison

L'homme de 21 ans a écopé d'une peine de quatre ans et demi d'emprisonnement suite à l'agression commise en 2018 ; Yitzhak Melamed, la victime, dénonce l'attitude de la police

Un participant porte une kippa lors d'un rassemblement "Berlin porte la kippa" pour protester contre l'antisémitisme devant le centre communautaire juif le 25 avril 2018 à Berlin, en Allemagne. (Carsten Koall/Getty Images via JTA)
Un participant porte une kippa lors d'un rassemblement "Berlin porte la kippa" pour protester contre l'antisémitisme devant le centre communautaire juif le 25 avril 2018 à Berlin, en Allemagne. (Carsten Koall/Getty Images via JTA)

JTA — L’homme qui avait agressé un professeur juif de nationalité américaine en faisant tomber sa kippa de sa tête à plusieurs reprises à Bonn, une ville de l’ouest de l’Allemagne, a écopé d’une peine de quatre ans et demi de détention.

Ce citoyen allemand d’origine palestinienne, âgé de 21 ans, avait attaqué Yitzhak Melamed en 2018. Durant l’incident, les agents de police allemands avaient plaqué au sol et appréhendé la victime, un quinquagénaire en séjour dans le pays, après avoir cru qu’il était l’auteur de l’agression.

Né en Israël, ce professeur de philosophie à l’université de Baltimore se trouvait en Allemagne pour y donner une conférence. Alors qu’il se promenait dans un parc en compagnie d’un ami, l’attaquant avait d’abord crié des insultes antisémites en allemand et en anglais et notamment « Pas de Juifs en Allemagne ! » avant de faire tomber la kippa de Melamed, puis de le bousculer et de le frapper à l’épaule.

Le professeur, qui n’a pas assisté à l’audience de lundi, a fait savoir par le biais de son avocat que les agissements de la police avaient été pires que ceux de son agresseur, a indiqué la chaîne Deutsche Welle.

Yitzhak Melamed, le professeur agressé par un Palestinien puis battu par la police, à Bonn. (Autorisation)

Le ministre de l’Intérieur de Rhénanie du nord-Westphalie, dont dépend Bonn, a présenté ses excuses pour l’incident, comme l’a fait également le responsable de la police de Bonn.

Cet incident a eu lieu dans le sillage d’une série d’agressions antisémites dans le pays.

La condamnation a été prononcée après qu’un homme armé a échoué à pénétrer dans une synagogue dans la ville de Halle, à l’est de l’Allemagne, durant les services de Yom Kippour, la semaine dernière, une attaque qui a fait deux morts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...