Alors que l’état de la victime de Yavne se stabilise, l’armée perquisitionne la ville natale du terroriste
Rechercher

Alors que l’état de la victime de Yavne se stabilise, l’armée perquisitionne la ville natale du terroriste

Les forces de sécurité ont imposé un cordon de sécurité autour du village de Yatta après que l'un de ses résidents a grièvement poignardé un Israélien

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Jeudi, les soldats de l’armée israélienne ont effectué une descente dans la ville natale du terroriste palestinien en Cisjordanie qui a poignardé et gravement blessé un employé israélien d’un supermarché à Yavne la veille.

L’armée n’a procédé à aucune interpellation lors des perquisitions, a déclaré un porte-parole de l’armée israélienne, mais les soldats ont fouillé les domiciles des membres de la famille du terroriste.

Mercredi matin, juste avant midi, Ismail Ibrahim Ismail Abu Aram, 19 ans, a attaqué un employé d’un supermarché Shufersal à Yavne, le poignardant plusieurs fois dans la poitrine, le cou et la tête. L’attaque brutale a été enregistrée par la caméra de surveillance du magasin.

Abu Aram a fui les lieux de l’attaque, mais a été plaqué au sol par des personnes qui étaient présentes au moment de l’attaque jusqu’à ce que la police soit arrivée pour l’interpeller.

La police et les personnels médicaux d'urgence sur les lieux d'une attaque à l'arme blanche dans un supermarché de la ville de Yavne, le 2 août 2017 (Capture d'écran :  : Magen David Adom)
La police et les personnels médicaux d’urgence sur les lieux d’une attaque à l’arme blanche dans un supermarché de la ville de Yavne, le 2 août 2017 (Capture d’écran : : Magen David Adom)

Le victime de 43 ans a été emmenée au centre médical Kaplan avec des blessures fatales, a déclaré un porte-parole de l’hôpital.

Après une opération d’une heure pour arrêter le saignement et réparer les dommages causés par l’attaque d’Abu Aram, l’état de la victime s’est stabilisé, mais est resté grave, selon le docteur Doron Shindel, chef du département de chirurgie de la tête et de la gorge de Kaplan.

« Il est surveillé et reçoit un traitement dans l’unité de soins intensifs. Il est encore inconscient et branché à un respirateur, et dans les prochaines heures, il sera ramené en salle d’opération pour terminer l’opération », a déclaré Shindel dans un communiqué jeudi matin.

Peu de temps après l’attaque mercredi, l’armée israélienne a mené une perquisition dans la maison d’Abu Aram dans le village de Yatta, en Cisjordanie, sans procéder à des arrestations.

Quelques heures plus tard, l’armée a placé un cordon de sécurité autour du village. Tous les automobiles entrants et sortants de Yatta étaient contrôlés dans le cadre d’une mesure qualifiée par l’armée de « clôture ‘respirante’ », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Les soldats de l'armée israélienne à l'extérieur du village de Yatta, près de Hebron, en Cisjordanie, le 3 août 2017 (Crédit : Unité des porte-parole de l'armée israélienne)
Les soldats de l’armée israélienne à l’extérieur du village de Yatta, près de Hebron, en Cisjordanie, le 3 août 2017 (Crédit : Unité des porte-parole de l’armée israélienne)

Au cours des deux dernières années de violence croissante en Cisjordanie et en Israël, plusieurs terroristes palestiniens étaient originaires de Yatta, notamment les deux hommes armés qui avaient mené l’attaque terroriste au marché de Sarona en juin 2016, où quatre personnes ont été tuées et plus d’une douzaine de personnes ont été blessées.

Au cours de la vague de violence qui a commencé en octobre 2015, les forces israéliennes ont régulièrement placé des cordons de sécurité autour des villes palestiniennes après des attaques, mais des habitants se sont plaints du fait que ces mesures constituaient aussi une sorte de punition collective contre les résidents.

Selon le service de sécurité du Shin Bet, Abu Aram est entré illégalement en Israël sans le permis requis. Il n’était pas connu des services de sécurité pour activité terroriste et a été transféré au service de sécurité Shin Bet pour une interrogation.

La police a placé sous embargo les autres détails de l’enquête concernant l’attaque, notamment sur les circonstances entourant la façon dont Abu Aram est entré en Israël et qui lui a apporté de l’aide.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...