Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Amsterdam : Un campement étudiant anti-Israël sur le campus de l’UvA

Une bannière appelle au "boycott", avec un drapeau israélien dessiné, sur lequel ont été posées des mains couleur rouge sang

L'université d'Amsterdam, en 2016. (Crédit : C messier / CC BY-SA 4.0)
L'université d'Amsterdam, en 2016. (Crédit : C messier / CC BY-SA 4.0)

Des étudiants de l’université d’Amsterdam (UvA) ont installé ce lundi un campement sur le campus de l’établissement, appelant à ce que l’université rompe tout lien avec Israël en raison de son offensive militaire à Gaza. La police est présente sur les lieux.

Sur des photos publiées par des médias néerlandais figurent notamment une dizaine de tentes sur une pelouse entre des bâtiments universitaires et plusieurs dizaines d’étudiants, certains portant des keffiehs.

Un autre cliché montre un pont barricadé avec des palettes. Deux bannières ont été accrochées à l’ouvrage, l’une indiquant « Gaza solidarity encampment » (« campement en solidarité avec Gaza »), sur fonds de multiplication de ces mobilisations en Europe et aux États-Unis. L’autre bannière appelle au « boycott », avec un drapeau israélien dessiné, sur lequel ont été posées des mains couleur rouge sang.

« Nous ne sommes pas juste là pour camper pendant deux jours », a déclaré l’un des organisateurs de la manifestation à l’agence de presse néerlandaise ANP. « Nous sommes ici pour exiger que cette université mette fin à sa complicité dans le génocide. »

Les tentes ont été posées sur une pelouse du campus de Roeterseiland entre des bâtiments universitaires, a indiqué un porte-parole de l’UvA à l’AFP. « Il semblerait qu’ils veulent y dormir, ce n’est pas autorisé. S’ils le font, alors nous porterons plainte », a-t-il précisé.

Deux ponts ont été barricadés, mais la zone est toujours accessible, selon l’ANP. Vingt tentes ont, selon le média, été plantées sur les lieux. La chaîne de télévision locale AT5 évoque 200 étudiants et précise que, pour le moment, tous les cours sont maintenus.

Parti des campus américains le mois dernier – où il a parfois fait l’objet d’une répression des forces de l’ordre – le mouvement étudiant contre l’offensive israélienne à Gaza, en représailles à l’attaque du Hamas le 7 octobre, s’est propagé à travers le monde. Il a notamment touché Paris, Lausanne, Berlin, Montréal, Mexico, Dublin ou encore Sydney.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.