Andreja Preger, un Partisan anti-nazi juif, décède à 104 ans
Rechercher

Andreja Preger, un Partisan anti-nazi juif, décède à 104 ans

Un pianiste reconnu, le leader communautaire a « toujours été déchiré entre le travail public juif et la musique »

Andreja Preger, un pianiste renommé et un activiste communautaire juif qui a survécu à l'Holocauste et qui faisait partie des Partisans antinazis de la Yougoslavie, en 2011 (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Andreja Preger, un pianiste renommé et un activiste communautaire juif qui a survécu à l'Holocauste et qui faisait partie des Partisans antinazis de la Yougoslavie, en 2011 (Crédit : Capture d'écran YouTube)

Andreja Preger, un pianiste reconnu qui a survécu à l’Holocauste et qui faisait partie des Partisans anti-nazis en Yougoslavie, est décédé.

Preger est décédé le 18 décembre à Belgrade à l’âge de 104.

Preger est né à Pecs, en Hongrie mais a grandi à Zagreb, où il a fréquenté l’école juive locale. En plus de la musique, il a étudié le droit.

Dans une interview accordée au Centropa.org, il a expliqué qu’adolescent, il a été très actif dans le groupe de jeunes sionistes de gauche, Hashomer Hatzair.

Preger a été mobilisé en tant que réserviste par l’armée yougoslave après que les forces de l’Axe ont commencé à occuper la Yougoslavie en avril 1941.

Après la mise en place d’une Croatie indépendante, indépendante que de nom, qui était en réalité un Etat nazi dirigé par les Oustachis fascistes, Preger s’est caché le 10 avril 1941 à Zagreb, où les autorités fascistes « étaient à la recherche des membres de Hashomer Hatzair, les avocats et les greffiers, afin qu’ils puissent priver la communauté de ses dirigeants ». Il a également passé du temps dans la ville de Split, sur la côte, qui était occupée par les forces italiennes plus clémentes. Son père et son oncle ont été tués au camp Jasecovac, géré par les Oustachis.

En 1943, Preger a rejoint les Partisans anti-fascistes dirigées par Josip Broz Tito au siège de Tito à Jajce, en Bosnie, où il était un membre du Théâtre National de la Libération.

Preger s’est installé à Belgrade après la guerre. Il a enseigné le piano dans les écoles de musique, où il a joué de nombreuses fois et fondé le Trio Belgrade, un groupe qui a joué de nombreux concerts dans toute l’Europe ainsi qu’aux Etats-Unis et dans l’Union soviétique.

Il était impliqué au sein de la communauté juive, en particulier dans ses activités culturelles, tout au long de sa vie. Il a dirigé le département culturel de la Fédération des communautés juives et a été actif dans l’organisation des programmes des camps d’été juifs qui ont attiré des personnes de toute l’ex-Yougoslavie.

L’année dernière, à l’âge de 103 ans, il a été décrit comme le plus ancien membre de la communauté juive de la chorale Baruch Brothers. « Je suis toujours déchiré entre le travail public juif et la musique », a-t-il confié à Centropa.

Une vidéo YouTube a été publiée où il joue pour son 99e anniversaire :

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...