Antisémitisme : Des groupes juifs saluent la réactivité de Biden
Rechercher

Antisémitisme : Des groupes juifs saluent la réactivité de Biden

Suite à un appel au président, ce dernier a condamné les attaques antisémites, avant de convoquer une réunion avec les dirigeants juifs quelques heures plus tard

Le président américain Joe Biden s'exprime dans l'auditorium South Court sur le campus de la Maison Blanche, à Washington, le 7 avril 2021. (Evan Vucci/AP)
Le président américain Joe Biden s'exprime dans l'auditorium South Court sur le campus de la Maison Blanche, à Washington, le 7 avril 2021. (Evan Vucci/AP)

WASHINGTON (JTA) — Une lettre a été envoyée vendredi dernier à midi, par cinq grandes organisations juives, demandant au président américain Joe Biden « d’utiliser [sa] position d’influence pour dénoncer l’antisémitisme » en raison d’un pic d’attaques contre les Juifs depuis le début du dernier conflit opposant Israël au Hamas.

À 8 heures du matin lundi, Biden était à son poste sur Twitter, affirmant que « les récentes attaques contre la communauté juive sont détestables et doivent cesser. »

À 16 heures. le même jour, des représentants des cinq organisations étaient en visioconférence avec les meilleurs membres du personnel de la Maison Blanche et du Département de la Sécurité Intérieure.

Les participants ont été impressionnés par la rapidité de la réponse.

« Vous savez, le jour suivant l’envoi de la lettre, ils ont réuni un groupe conséquent de responsables clés qui sont vraiment importants », a déclaré Elana Broitman, la directrice du bureau des Fédérations juives d’Amérique du Nord à Washington, qui a assisté à la réunion.

La Maison Blanche n’a pas fait de déclaration, et les trois responsables juifs qui ont rappelé la JTA se sont abstenus de commenter ce que les responsables de la Maison Blanche avaient dit, ou de nommer officiellement les personnes présentes. La Maison Blanche n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Les groupes qui ont envoyé la lettre et qui étaient représentés à la réunion en plus de la JFNA sont l’Orthodox Union, l’American Jewish Committee, l’Anti-Defamation League, et Hadassah.

Les participants ont déclaré que chacune des cinq demandes qu’ils avaient formulées avait été traitée au cours de la réunion. Celles-ci comprenaient la nomination d’un chargé la lutte contre l’antisémitisme au Département d’État, la nomination d’un agent de liaison juif, la convocation d’un sommet sur l’antisémitisme, l’ajout de fonds pour sécuriser les organisations à but non lucratif, et le maintien d’un décret du président Donald Trump visant à combattre l’antisémitisme sur les campus.

« Nous avons passé en revue les détails soulevés dans notre lettre, et ils étaient tout à fait ouverts à toutes nos suggestions et ont indiqué qu’elles étaient bonnes, et qu’ils travaillaient sur les questions que nous avons soulevées », a déclaré Nathan Diament, le Directeur de l’Orthodox Union à Washington.

« Nous ne devrions pas prendre pour acquis l’importance de la reconnaissance par le président que l’Amérique a un problème avec la violence antisémite, et le président Biden reconnaît qu’une action est nécessaire pour protéger les communautés juives et faire reculer la montée de la haine contre les minorités religieuses et ethniques, sur le court comme sur le long-terme », a déclaré Karen Paikin Barall, directrice à Washington de Hadassah.

Les groupes organisent jeudi un rassemblement virtuel pour lutter contre l’antisémitisme, qui, selon leurs dires, inclura les principaux législateurs des deux partis au Congrès et de l’administration Biden.

Broitman a déclaré que la réunion était probablement la première d’une longue série.

« J’ai eu l’impression que d’autres réunions et d’autres étapes étaient à venir », a-t-elle déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...