Antisémitisme : le centre Wiesenthal porte plainte contre un média norvégien
Rechercher

Antisémitisme : le centre Wiesenthal porte plainte contre un média norvégien

Un animateur de NRK P13 a souhaité que le vaccin "ne marche pas en Israël", ce "pays de merde" - des propos ensuite salués par les néo-nazis

Shaun Henrik Matheson, le 27 septembre 2019. (Capture d'écran/Facebook)
Shaun Henrik Matheson, le 27 septembre 2019. (Capture d'écran/Facebook)

Le Centre Simon Wiesenthal a demandé vendredi à l’Union européenne de radio-télévision (UER) de censurer la société de radiodiffusion norvégienne pour les commentaires anti-Israël d’un animateur de radio musicale numérique qui ont ensuite été salués par un groupe néo-nazi.

Shaun Henrik Matheson a tenu ces propos devant son public majoritairement jeune sur la radio numérique NRK P13, la chaîne musicale.

« J’aimerais que le vaccin ne fonctionne pas en Israël », a-t-il déclaré. « Israël est un pays de merde ! »

Le Dr. Shimon Samuels, du groupe de surveillance de l’antisémitisme, a écrit à Delphine Ernotte, la présidente nouvellement élue de l’Union Européenne de Radio-Télévision (UER), pour dénoncer « une apparente indifférence à l’égard de l’antisémitisme dans l’une de vos 116 organisations membres, la NRK norvégienne », qualifiant la diatribe de Matheson « d’inacceptable ».

« Bien que le Conseil d’État de la chaîne et le directeur de la chaîne se soient finalement excusés et aient convenu qu’il s’agissait d’antisémitisme, l’animateur est toujours à l’antenne… Le ministre de la Culture – membre du conseil d’administration de la chaîne – n’a pas dénoncé l’affaire, mais a plutôt exprimé sa fierté pour cette chaîne d’État », peut-on lire dans la lettre.

Samuels a ajouté que l’organisation néo-nazie d’extrême droite Vigrid avait salué cette déclaration, bien que le groupe ait également déclaré « qu’elle n’était pas allée assez loin concernant la mort de tous les juifs ».

Samuels a déclaré que c’était la preuve que Vigrid devrait être interdit, citant le tueur en série norvégien Anders Behring Breivik, le terroriste norvégien d’extrême droite qui a perpétré et revendiqué les attentats d’Oslo et d’Utøya, qui ont fait un total de 77 morts et 151 blessés le 22 juillet 2011.

Matheson a formulé ces propos lors d’un monologue sur la vaccination des Palestiniens par Israël.

Un ouvrier palestinien se fait vacciner par le personnel du Magen David Adom israélien au point de contrôle de Shaar Efraim en Cisjordanie, le 4 mars 2021. (COGAT)

Alors qu’Israël a fait un bond en avant dans la vaccination de sa population – plus de la moitié des Israéliens ont reçu au moins une dose d’un vaccin contre le coronavirus – seules des cargaisons sporadiques de vaccins ont été acheminées aux Palestiniens jusqu’à présent.

Israël a été critiqué pour ne pas avoir vacciné les Palestiniens, dont beaucoup vivent sous le régime militaire israélien.

Les groupes de défense des droits de l’homme prétendent que le droit international exige qu’Israël, en tant que puissance occupante, fournisse des vaccins aux Palestiniens, mais Israël rejette la thèse selon laquelle il occupe le territoire palestinien, estimant que la Cisjordanie est techniquement « contestée ».

Les responsables israéliens ont également souligné les accords bilatéraux entre Israël et les Palestiniens qui confèrent la responsabilité des soins de santé à l’Autorité palestinienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...