Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Antisémitisme : Un collectif réclame le changement de nom d’une place en Suisse

La Raiffeisenplatz, à Saint-Gall, porte le nom du banquier antisémite Friedrich Wilhelm Raiffeisen

Raiffeisenplatz, à Saint-Gall, en Suisse. (Crédit : ANKAWÜ / CC BY-SA 3.0)
Raiffeisenplatz, à Saint-Gall, en Suisse. (Crédit : ANKAWÜ / CC BY-SA 3.0)

Un groupe d’historiens, de politiciens, d’artistes et d’organisateurs d’expositions – comme Hanno Loewy, directeur du Musée juif de Hohenems – veulent renommer une place de la ville suisse de Saint-Gall, qui porte le nom du fondateur de la banque Raiffeisen, Friedrich Wilhelm Raiffeisen (1818-1888), a rapporté le média SwissInfo. Ils accusent Raiffeisen d’antisémitisme.

Raiffeisen est le deuxième plus grand groupe bancaire de Suisse, avec 800 succursales dans le pays.

Ils réclament que la place porte désormais le nom de Recha Sternbuch, femme juive orthodoxe qui a organisé à partir de 1938 des transports de réfugiés juifs vers Saint-Gall. Elle a par la suite fait venir en Suisse 1 200 Juifs du camp de concentration de Theresienstadt.

« Pour la communauté juive de Saint-Gall, le nouveau nom de la place sera synonyme de respect et de reconnaissance envers Recha Sternbuch. Sa mémoire sera une consolation pour ceux qui ont souffert des horreurs inconcevables d’une pensée inhumaine pendant l’Holocauste », a déclaré Batja Guggenheim-Ami, ancienne coprésidente de la communauté juive de Saint-Gall.

La place jouxte directement une synagogue, construite en 1881, l’année où Friedrich Wilhelm Raiffeisen a théorisé sur la « question juive ».

D’après un livre du sociologue Wilhelm Kaltenborn, paru en 2018, si Raiffeisen ne voyait aucune raison de tuer les Juifs ou de les priver de leurs jeunes droits civiques, il estimait qu’une expulsion vers la Terre d’Israël était judicieuse. Il soutenait aussi l’idée que les Juifs aspiraient à la domination de l’Europe depuis le Moyen Âge et a fait l’éloge de l’expulsion des Juifs d’Espagne à la fin du 15e siècle. Il était convaincu que les Juifs contrôlaient la presse, le marché de l’argent et du bétail et craignaient le travail physique.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.