Israël en guerre - Jour 263

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Antonio Macías Montaño, 28 ans, et Yvonne Rubio Vargas, 26 ans : ils laissent deux enfants

Le couple, d'origine colombienne, a été tué par le Hamas a la rave Supernova le 7 octobre

Antonio Macías Montaño et Yvonne Rubio Vargas ont été tués à la rave Supernova par des terroristes du Hamas le 7 octobre 2023. (Crédit : Réseaux sociaux)
Antonio Macías Montaño et Yvonne Rubio Vargas ont été tués à la rave Supernova par des terroristes du Hamas le 7 octobre 2023. (Crédit : Réseaux sociaux)

Antonio Yaniv Macías Montaño, 28 ans, et Yvonne Eden Patricia Rubio Vargas, 26 ans, tous deux d’origine colombienne et nés en Israël, ont péri lorsque le Hamas a attaqué la rave Supernova le 7 octobre, transformant la fête en un théâtre tragique.

Le couple, qui se connaissait depuis près de trois ans, vivait à Kfar Saba avec Manuela, la fille d’Antonio âgée de six ans, et Aviel, le fils d’Yvonne âgé de quatre ans.

Ils ont été portés disparus le jour où Israël a été attaqué. Une semaine plus tard, la famille d’Yvonne a confirmé son décès. Son père, Julio Rubio, se souvient de leur dernière conversation le matin du 7 octobre : « Papa, nous sommes en guerre. Je cours vers un bunker. » Ce sont les derniers mots qu’il a entendus d’elle.

Dans une interview accordée à une station de radio colombienne, Rubio a expliqué qu’il avait eu du mal à comprendre les paroles de sa fille lors de leur bref appel téléphonique de 50 secondes. Il a expliqué qu’il y a 32 ans, sa famille s’était installée en Israël pour échapper à la violence en Colombie.

Le chagrin s’est aggravé deux jours après la confirmation de la mort d’Yvonne, lorsque la famille Macías a appris qu’Antonio avait lui aussi été tué lors de l’attaque du Hamas. Sa cousine Johanna Macías a raconté au journal colombien El Tiempo les adieux poignants entre Macías et sa mère Claudia avant qu’ils ne partent tous les deux pour la fête.

Macías l’a serrée dans ses bras et lui a dit : « Maman, merci de garder mes enfants, je t’aime maman ». Johanna a décrit cet adieu comme particulièrement émouvant. Yvonne avait également exprimé sa profonde gratitude envers Claudia, qu’elle considérait comme une seconde mère, lui confiant la garde de sa fille.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.