AP : règles assouplies après des protestations de propriétaires d’entreprises
Rechercher

AP : règles assouplies après des protestations de propriétaires d’entreprises

Les mariages et les enterrements restent interdits, et les cafés resteront fermés

Illustration : un marié palestinien, Rafeh Qassim ,et son épouse célèbrent leur mariage avec presque aucun invité, à Ramallah, en Cisjordanie, le 18 avril 2020. (Crédit : Flash90)
Illustration : un marié palestinien, Rafeh Qassim ,et son épouse célèbrent leur mariage avec presque aucun invité, à Ramallah, en Cisjordanie, le 18 avril 2020. (Crédit : Flash90)

L’Autorité palestinienne (AP) a modifié ses plans en vue de poursuivre un bouclage prévu de deux semaines après un tollé de propriétaires d’entreprises touchées par la pandémie de coronavirus.

Les petites entreprises seront autorisées à ouvrir en plus des supermarchés et des pharmacies, à condition qu’elles respectent les directives de distanciation sociale, a déclaré Ibrahim Milhim, porte-parole du gouvernement de l’Autorité palestinienne. Les mariages et les enterrements restent interdits, et les cafés resteront fermés.

Dimanche, l’Autorité palestinienne avait annoncé qu’elle prolongerait de 19 jours supplémentaires le bouclage du coronavirus en Cisjordanie. La réponse a été immédiate : des dizaines de commerçants de Hébron et de Ramallah se sont réunis dimanche soir pour manifester contre la fermeture continue de leurs magasins.

Une vidéo largement diffusée sur les médias sociaux palestiniens montrait un propriétaire de petite entreprise à l’un des rassemblements de Ramallah au bord des larmes alors qu’il ouvrait son portefeuille pour montrer que tout ce qu’il avait était un billet de 20 NIS.

« Nous voulons vivre », a-t-il déclaré aux journalistes présents sur les lieux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...