Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Appels à l’ONU à la désescalade dans le conflit israélo-palestinien

Israël a été pris à partie pour la poursuite de ses activités d'implantation dans les territoires palestiniens

Photo d'illustration : Le Conseil de sécurité de l'ONU tient une réunion sur le Moyen-Orient, le 20 novembre 2019, au siège des Nations Unies. (Crédit : AP/Mary Altaffer)
Photo d'illustration : Le Conseil de sécurité de l'ONU tient une réunion sur le Moyen-Orient, le 20 novembre 2019, au siège des Nations Unies. (Crédit : AP/Mary Altaffer)

La communauté internationale a appelé mercredi à la « désescalade » des tensions israélo-palestiniennes lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU où Israël a été pris à partie pour la poursuite de ses activités d’implantation dans les territoires palestiniens.

« J’appelle toutes les parties à s’abstenir de mesures unilatérales qui provoquent une escalade des tensions » et « tout acte provocateur en cette période sensible », a déclaré au Conseil l’émissaire de l’ONU pour la paix au Proche-Orient, Tor Wennesland, faisant référence à la convergence cette année des fêtes du Ramadan, de Pessah et de Pâques, et au moment où le conflit israélo-palestinien semble emporté dans une nouvelle spirale de violence depuis le début de l’année.

Il s’est notamment dit « profondément préoccupé » par la poursuite des activités israéliennes visant à étendre les implantations, dont la récente légalisation de neuf implantations en Cisjordanie et la construction de nouveaux logements dans les implantations existantes.

L’ONU juge ces implantations illégales au regard du droit international.

La représentante des États-Unis auprès des Nations unies, Linda Thomas-Greenfield, s’exprimant lors d’une conférence de presse, au Conseil de sécurité des Nations unies, le 7 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Yuki Iwamura/DOssier)

« Les États-Unis restent profondément préoccupés par la poursuite de la violence en Israël et en Cisjordanie. 2022 a été l’année la plus meurtrière depuis la Seconde intifada et 2023 est en voie de surpasser ce niveau ahurissant de violence », a déclaré pour sa part l’ambassadrice américaine Linda Thomas-Greenfield.

Plusieurs représentants de pays membres du Conseil dont ceux du Royaume-Uni, de la France, de la Russie et de la Chine ont également dénoncé cette flambée des violences, et se sont inquiétés que la Knesset israélienne ait adopté une législation annulant des parts importantes de la loi de Désengagement de 2005.

Le mouvement des implantations a remporté une victoire mardi au Parlement israélien avec l’annulation d’une disposition législative interdisant aux Israéliens de se rendre dans une zone du nord de la Cisjordanie dont les habitants juifs avaient été évacués en 2005.

De récents propos du ministre israélien des Finances Bezalel Smotrich, qui a nié dimanche à Paris l’existence des Palestiniens en tant qu’individus comme en tant que peuple, ont également été dénoncés.

Riyad Mansour, représentant palestinien auprès des Nations unies, s’exprime lors d’une réunion du Conseil de sécurité au siège des Nations unies, le 5 janvier 2023. (Crédit : Seth Wenig/AP)

« La rhétorique inflammatoire et l’incitation à la violence de certains responsables israéliens ne font qu’aviver la violence des colons », a notamment affirmé le représentant du Royaume-Uni James Kariuki.

Invité à s’adresser au Conseil, le représentant de l’Autorité palestinienne Riyad Mansour a déclaré en réponse au ministre israélien que « nous, le peuple palestinien, existons ». « Il nie notre existence pour mieux justifier ce qui va venir », a-t-il dit.

Quant au représentant israélien Gilad Erdan, il a fustigé les « inventions » et « mensonges répétés » des Palestiniens, s’en prenant aussi au parti pris du Conseil.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.