Appels sur les réseaux sociaux pour les funérailles d’un soldat seul américain
Rechercher

Appels sur les réseaux sociaux pour les funérailles d’un soldat seul américain

Le Californien Alex Sasaki sera enterré jeudi à 11h au cimetière militaire du mont Herzl ; ses camarades de la brigade Golani seront absents car ils sont déployés près de Gaza

Alex Sasaki (Autorisation)
Alex Sasaki (Autorisation)

Un groupe de personnes a lancé une campagne sur les réseaux sociaux pour encourager le public à se rendre à l’enterrement d’un soldat seul israélien, venu des Etats-Unis, car ils craignent que sa famille et ses compagnons d’armes ne puissent y assister.

Le caporal Alex Sasaki, de Laguna Beach, en Californie, était soldat seul dans la brigade Golani. L’armée israélienne a indiqué qu’elle enquêtait sur les circonstances de sa mort.

Une publication en hébreu sur la page Facebook My Israel a appelé le public à assister aux funérailles de Sasaki, prévues jeudi à 11 heures, au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem.

Ses parents, qui sont venus en Israël pour l’enterrement, feront shiva (la semaine de deuil rituelle de la tradition juive) à l’hôtel Crown Plaza de Jérusalem, indiquait la publication.

La publication indique que ses camarades de la brigade Golani ne pouvaient pas se rendre à l’enterrement parce qu’ils ont été déployés à la frontière de Gaza sur fond de tensions répétées après de nombreux tirs de roquettes depuis l’enclave ces derniers jours.

D’autres appels ont été lancés sur Twitter.

« Ce qui nous a marqué, ce sont les petites choses : le sourire contagieux en permanence, l’amitié. Sa disposition à faire ce qui était nécessaire, à se porter volontaire pour chaque chose, avec humilité et avec le sourire », peut-on lire dans la publication de My Israel, qui rapporte les propos d’un camarade non identifié.

Sasaki a étudié à l’université de l’Oregon avant d’immigrer en Israël et d’intégrer l’unité combattante de l’armée israélienne.

L’armée a déclaré que le corps de Sasaki avait été retrouvé à son domicile en début de semaine et que sa famille en avait été informée. L’armée a précisé qu’une enquête sur les circonstances de la mort avait été ouverte.

« L’armée partage le chagrin de la famille et continuera à les soutenir », a déclaré le communiqué.

Les soldats seuls, des soldats qui n’ont pas de famille ni de soutiens en Israël, font régulièrement face à des défis socio-économiques durant leur service militaire. Un rapport du contrôleur de l’Etat a établi l’an dernier que l’armée peinait à leur fournir les services nécessaires dont ils auraient besoin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...