Après avoir été distingué pour sa tolérance, une ancienne star de la NBA tient des propos homophobes
Rechercher

Après avoir été distingué pour sa tolérance, une ancienne star de la NBA tient des propos homophobes

Amar’e Stoudemire a déclaré qu’il irait « se doucher de l’autre côté de la rue » si un joueur gay intégrait son équipe

Amar'e Stoudemire pendant une conférence de presse à Jérusalem, le 8 août 2016. (Crédit : Flash90)
Amar'e Stoudemire pendant une conférence de presse à Jérusalem, le 8 août 2016. (Crédit : Flash90)

Deux jours après avoir reçu une distinction israélienne pour ses efforts visant à promouvoir la tolérance et la diversité, l’ancienne star de NBA à la retraite, Amar’e Stoudemire, qui joue actuellement pour l’équipe de basket Hapoel Jerusalem, a déclaré qu’il irait « se doucher de l’autre côté de la rue » si un joueur gay venait intégrer son équipe.

Plusieurs joueurs de la ligue de basket ont répondu de manière informelle à une enquête de Walla qui s’intéressait à l’attitude des joueurs s’ils avaient un coéquipier gay.

La plupart des joueurs ayant répondu à cette question, posée juste avant la rencontre en quart de finale entre Hapoel Jerusalem et Gran Canaria, ont affirmé que cela ne les dérangerait pas.

Mais la réponse de Stoudemire était différente : « J’irais me doucher à l’autre bout de la rue, je m’assurerais que j’ai une tenue de rechange sous la main », a-t-il dit avec un sourire. « Et je prendrais un autre itinéraire pour aller m’entraîner. »

Quand on lui a demandé s’il plaisantait, Stoudemire à répondu : « Il y a toujours une part de vérité dans les blagues ».

Il y a 5 ans, la star avait écopé d’une amende de 50 000 dollars pour avoir tenu des propos homophobes sur Twitter.

Selon le New york Post, un fan avait écrit à Stoudemire : « Tu ferais bien de revenir en forme rapidement pour rattraper cette saison. »

Stoudemire aurait répondu : « F*** you, je n’ai rien à faire, homo. »

Stoudemire s’est ensuite excusé envers le fan dans un message direct.

La ligue de basketball israélienne a déclaré dans un communiqué qu’elle regrettait les propos tenus par Stoudemire et était convaincue que la plupart des joueurs de la ligue « n’ont pas et n’auront pas de problèmes » à jouer avec un coéquipier gay.

Dimanche, Stoudemire avait reçu le Martin Luther King Jr. Award, présenté et parrainé depuis 19 ans par l’État d’Israël, le Fonds National juif et le Jewish Community Relations Council of New York.

Russell Robinson, directeur du Fonds national juif (Crédit : JNF)
Russell Robinson, directeur du Fonds national juif (Crédit : JNF)

Russel Robinson, PDG du Fonds national juif, avait déclaré durant la cérémonie : « Stoudemire a à nouveau montré comment le sport supplante la nationalité, l’ethnie ou la religion ».

Stoudemire, membre de la communauté Black Hebrew, aussi appelés Black Israelites – des afro-américains qui pensent descendre d’anciens israélites – a déclaré dans une vidéo Instagram à l’intention de ses followers que la distinction a honoré « mon courage d’être israélite et d’être capable de travailler et de parler d’égalité entre les nations ».

Aujourd’hui, avec sa femme Alexis, la star dirige l’Amar’e and Alexis Stoudemire Foundation, qui « améliore la qualité de vie de la jeunesse à risque grâce à des opportunités éducatives », selon le site de la fondation.

L’été dernier, il a organisé le premier camp de basket en Israël, en recrutant d’autres joueurs de NBA pour promouvoir la paix via le basket pour 150 campeurs de différents milieux culturels.

Il a également animé plusieurs évènements « In The Paint » au musée d’IsraËl, pour aider la jeunesse à risque à s’exprimer créativement via le basket et la peinture.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...