Après avoir rechigné, la Roumanie indemnise les victimes de la Shoah
Rechercher

Après avoir rechigné, la Roumanie indemnise les victimes de la Shoah

Bucarest a distribué 10 M $ depuis 2015, permettant à l'organisation de restitution juive internationale de donner de l'argent en plus à 142 survivants défavorisés avant les fêtes

L'ancien Premier ministre roumain , Sorin Grindeanu dans la salle des noms du mémorial de la Shoah de Yad Vashem, le 4 mai 2017 (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)
L'ancien Premier ministre roumain , Sorin Grindeanu dans la salle des noms du mémorial de la Shoah de Yad Vashem, le 4 mai 2017 (Crédit : AP Photo/Sebastian Scheiner)

Les survivants roumains de la Shoah ont reçu 10 millions de dollars depuis 2015, a fait savoir l’organisation internationale de restitution juive (WJRO).

Les fonds ont été distribués à des milliers de personnes de ce pays qui, après des décennies de résistance et de tergiversations, a entrepris des initiatives majeures en faveur de l’indemnisation des victimes du génocide perpétré par son ancien allié, l’Allemagne nazie, et les collaborateurs locaux.

Pendant les fêtes, l’organisation a distribué des aides supplémentaires à 142 personnes défavorisées, notamment à un homme de 104 ans qui vit seul en Israël, a fait savoir l’organisation.

« Ces fonds aident les victimes de la Shoah à vivre dans la dignité qu’elles méritent », a commenté Gideon Taylor, le chef de l’organisation internationale, dans un communiqué paru la semaine dernière.

Au cours des trois dernières années, des versements de plus de 1 900 dollars ont été faits à environ 1 393 survivants de la Shoah originaires d’Israël sur des financements obtenus après 2015. 1 067 survivants défavorisés ont reçu des paiements d’un montant de 600 dollars.

En 2017, de l’argent supplémentaire à destination des survivants roumains vivant hors d’Israël et de la Roumanie a été mis de côté et 600 000 dollars ont été distribués. La somme de 1,3 million de dollars devrait être versée aux mêmes destinataires cette année.

Le programme pour les survivants roumains de la Shoah est administré par la Claims Conference au nom de la Fondation Caritatea, qui a été formée suite à un partenariat entre la WJRO et la fédération des communautés juives en Roumanie.

En 2016, la législation a facilité le dépôt des demandes de restitution pour les survivants de la Shoah via un vote parlementaire.

Mais la Roumanie ne s’est pas préoccupée des biens sans héritiers déclarés ou non-réclamés. Des années après l’expiration d’un délai de dépôt des demandes de restitution des biens privés volés pendant la Shoah, les autorités roumaines ont traité moins de la moitié des 350 000 dossiers.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...