Après l’annulation du duel sur le pont Allenby, querelle téléphonique entre Hazan et Saud
Rechercher

Après l’annulation du duel sur le pont Allenby, querelle téléphonique entre Hazan et Saud

Yahya Al-Saud a dit à Oren Hazan d'aller se faire voir lorsque ce dernier a refusé de présenter des excuses pour son tweet. l'Israélien a indiqué qu'une rencontre se serait soldée par 'un câlin et un selfie'

Le député (Likud) Oren Hazan au défilé de Holon à Pourim, le plus grand défilé du pays, le 12 mars 2017 (Crédit : Miriam Alster / Flash90)
Le député (Likud) Oren Hazan au défilé de Holon à Pourim, le plus grand défilé du pays, le 12 mars 2017 (Crédit : Miriam Alster / Flash90)

Mercredi, une conservation téléphonique entre deux législateurs indociles vivant aux côtés opposés de la vallée du Jourdain s’est achevée par l’invitation faite au membre impénitent de la Knesset Oren Hazan d’aller se faire voir, après l’annulation d’une confrontation physique entre les deux hommes.

La Deuxième chaîne a animé un entretien téléphonique entre Hazan et Yahya Al-Saud mercredi soir, après que les gouvernements de Jérusalem et d’Amman sont intervenus pour empêcher leur conciliabule organisé au point de passage frontalier du pont Allenby quelques heures auparavant.

Dans un contexte de tensions continues entre Israël et la Jordanie, Al-Saud, connu pour ses éclats de violence au parlement jordanien, avait vivement recommandé dimanche au parlementaire du Likud, Oren Hazan, de le rencontrer au point de passage frontalier sur le fleuve du Jourdain pour un combat à mains nues.

Lors de l’appel téléphonique, Saud a confirmé qu’il était venu pour un affrontement physique, tandis que Hazan, connu pour son comportement grossier et sa recherche de publicité, a envisagé un résultat plus pacifique.

Le député Yahya Al-Saud dans sa voiture, en route pour une rencontre prévue avec le législateur israélien Oren Hazan au point de passage frontalier du pont d'Allenby (Capture d'écran : Facebook)
Le député Yahya Al-Saud dans sa voiture, en route pour une rencontre prévue avec le législateur israélien Oren Hazan au point de passage frontalier du pont d’Allenby (Capture d’écran : Facebook)

Au début de l’entretien, animé par le journaliste de la Deuxième chaîne Ohad Hemo, Hazan a demandé à Saud s’il voulait mener la conversation en anglais. Ce dernier a refusé et a demandé que Hazan s’excuse avant tout devant la population jordanienne avant le début d’un éventuel dialogue.

Saud réclamait ces excuses suite à un tweet écrit par Hazan la semaine dernière alors que la Jordanie et Israël étaient à couteaux tirés en raison de l’incident qui avait eu lieu à l’ambassade israélienne à Amman. Hazan, à ce moment-là, avait réprimandé le royaume hachémite sur Twitter.

« Il semblerait que nos voisins à l’est, en Jordanie, que nous aspergeons d’eau et dont nous protégeons le c…l jour et nuit, ont besoin d’être un peu rééduqués », avait-il écrit.

Tandis que le législateur israélien a répondu à son homologue jordanien que des excuses n’étaient pas envisageables, Hazan a également insisté sur le fait qu’il cherchait la paix.

Sans excuses toutefois, Saud a refusé de continuer le dialogue. Le parlementaire jordanien lui a dit de manière répétée « d’aller se faire voir » avant de raccrocher avec colère.

Encore en ligne avec la Deuxième chaîne, Hazan a indiqué que cette fin de non-recevoir était regrettable et que si les deux hommes s’étaient rencontrés en personne, « la rencontre se serait terminée par un câlin et un selfie ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...