Après l’Autriche, l’Allemagne réfléchit à l’interdiction du voile à l’école
Rechercher

Après l’Autriche, l’Allemagne réfléchit à l’interdiction du voile à l’école

Un élu conservateur estime qu'une telle interdiction irait "contre le droit ancré dans la Constitution allemande de pouvoir exercer sa religion librement"

Illustration : une écolière vêtue d'un hijab à côté d'une camarade de classe. (Crédit : Ridofranz via iStock)
Illustration : une écolière vêtue d'un hijab à côté d'une camarade de classe. (Crédit : Ridofranz via iStock)

Le gouvernement allemand réfléchit à son tour à l’interdiction du voile pour les enfants à l’école, dans un pays qui compte plus de 5 millions de musulmans, dans le sillage d’un vote en ce sens en Autriche.

« Il est absurde que les petites filles portent le voile, la plupart des musulmans sont aussi de cet avis », a expliqué la déléguée gouvernementale à l’intégration des étrangers, Annette Widmann-Mauz, au quotidien Bild à paraître vendredi.

« Toutes les mesures qui protègent les filles d’une telle chose – qu’il s’agisse d’en parler avec les parents jusqu’à l’interdiction – devraient être examinées et abordées », a-t-elle ajouté.

Ces déclarations interviennent alors que les députés autrichiens ont adopté mercredi un texte de loi proposé par la coalition gouvernementale droite-extrême droite interdisant le port du voile islamique dans les écoles primaires.

« L’interdiction générale du port du voile, comme en Autriche, handicape aussi les filles qui se sont décidées à porter volontairement un voile comme signe de leur religion », critique cependant auprès de Bild Marcus Weinberg, un élu conservateur allemand spécialisé sur les questions familiales. Il rappelle « le droit ancré dans la Constitution allemande de pouvoir exercer sa religion librement ».

La communauté musulmane en Allemagne est estimée à environ 5 millions de personnes actuellement, soit 6 % environ de la population totale, dont la plupart sont turcs de nationalité ou d’origine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...