Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Après le choc de l’attaque, comment des Israéliens aident les citoyens du sud

Les organisateurs du mouvement de protestation, des citoyens et de nombreux autres veulent tendre la main aux résidents du sud affectés par le conflit

Une campagne de collecte de vêtements et de divers équipements sur le boulevard David HaMelech pour les résidents du sud et pour les soldats, à Tel Aviv, le 8 octobre 2023. (Crédit : Lizzy Shaanan)
Une campagne de collecte de vêtements et de divers équipements sur le boulevard David HaMelech pour les résidents du sud et pour les soldats, à Tel Aviv, le 8 octobre 2023. (Crédit : Lizzy Shaanan)

Une manifestation spontanée de soutien pour les Israéliens qui se trouvent sous le feu de l’ennemi, dans le pays, s’est rapidement développée en réponse au massacre terroriste en cours – un massacre sans précédent.

Depuis l’infiltration meurtrière, samedi, des terroristes du Hamas en provenance de la bande de Gaza, des citoyens et des organisations privées de tous les courants et de toutes les affiliations politiques cherchent à apporter de l’aide aux résidents des communautés israéliennes qui vivent à proximité de la bande de Gaza.

Ces initiatives variées – qui ont été majoritairement partagées par le biais des réseaux sociaux – visent à asseoir la solidarité, avec pour objectif de fournir toutes sortes d’aides aux Israéliens touchés directement par la guerre.

L’assaut meurtrier lancé, au petit matin, par les terroristes de Gaza a choqué Israël et le monde entier, le Hamas franchissant les frontières d’Israël et envoyant des centaines de terroristes saccager les villes et les kibboutz adjacents à la bande de Gaza. De plus, l’organisation jihadiste a lancé des milliers de missiles, organisant des attaques aériennes et maritimes. Au moment de l’écriture de cet article, les estimations font état d’environ 700 morts et de plus de 2 000 blessés du côté israélien.

Environ cent otages seraient actuellement captifs à Gaza, entre les mains du Hamas, et un grand nombre de citoyens israéliens restent portés-disparus. Plus de 400 terroristes du Hamas ont été tués dans les combats, a noté l’armée israélienne.

Parmi les premiers à annoncer une initiative générale d’aide, samedi, une coalition faite d’organisations responsables du mouvement de protestation dénonçant le plan de refonte du système judiciaire qui est avancé par le gouvernement. Parmi les services offerts, trouver des solutions de logement pour les citoyens qui fuient les combats, des transports, des offres de logistique, une assistance psychologique, etc…

« A ce moment difficile pour nos frères et sœurs dans le sud et dans la nation juive toute entière, les organisations à la tête du mouvement de protestation mettent à disposition leurs infrastructures complètes et leurs capacités logistiques pour soutenir et aider les résidents qui se trouvent sur la ligne de feu », ont noté les organisations.

Elles ont aussi appelé à geler toutes les manifestations jusqu’à une date indéterminée et elles ont indiqué que si « l’échec gigantesque » de l’establishment de la sécurité, en ce qui concerne l’attaque surprise du Hamas, devait faire l’objet d’une enquête, « au moment que nous vivons, tous les efforts doivent se concentrer sur l’aide à apporter aux résidents du sud, aux soldats de l’armée israélienne et aux forces de sécurité ».

Dans un message qui a largement circulé sur les réseaux sociaux, la coalition des organisations a donné des liens distincts – en hébreu – pour les personnes en quête d’un refuge, pour celles qui sont en mesure d’offrir un logement, pour bénéficier d’une assistance psychologique, pour offrir un transport permettant de quitter les zones de conflit et pour permettre à ceux qui ont besoin d’un transport de se manifester.

Dimanche, après que l’armée israélienne a annoncé qu’elle allait évacuer les citoyens et les communautés qui bordent la bande de Gaza dans les vingt-quatre heures, un autre lien a fait son apparition, demandant à des bénévoles de se faire connaître s’ils souhaitent ouvrir leurs habitations aux réfugiés qui fuient le conflit.

Des tables dressées par des bénévoles, offrant de la nourriture, aux abords de l’hôpital Kaplan de Rehovot, le 7 octobre 2023. (Capture d’écran/used in accordance with Clause 27a of the Copyright Law)

L’organisation-cadre des organisateurs des manifestations anti-gouvernementales a aussi annoncé, dimanche, la mise en place d’un programme qui permettra de distribuer des repas chauds dans les hôpitaux, pour les blessés et pour leurs familles – un programme qui sera notamment déployé dans les salles des urgences.

Un autre message, sur les réseaux sociaux, qui a été transmis par le biais du même groupe propose un lien ouvrant la porte à des dons directs en direction des personnes qui en ont besoin, par le biais de l’application de transfert d’argent israélienne Paybox. Une initiative lancée par Ami Dror, entrepreneur hi-tech et leader du mouvement pro-démocratie.

A Tel Aviv, le groupe Frères et soeurs d’armes a mis en place une campagne alimentaire et des points de collecte pour les vêtements et autres objets – avec des dons qui ont été faits par des centaines de personnes.

De la nourriture, des vêtements et d’autres objets à Tel Aviv dans le cadre d’une campagne de don organisée par le groupe Brothers and Sisters in Arms, le 8 octobre 2023. (Autorisation)

Une autre forme d’aide a été proposée par une organisation parrainée en partie par la politicienne Rachel Azaria, ancienne députée et membre du conseil municipal de la ville de Jérusalem. L’organisation a promis, dimanche, d’apporter une aide aux familles dont un parent a été rappelé pour le devoir de réserve, promettant « des soins aux enfants, des repas chauds, les arrangements nécessaires, etc… »

Les familles des réservistes sont « de vrais héros et nous sommes ici pour leur faciliter les choses », a fait savoir l’organisation. Un formulaire en ligne en hébreu, permettant de demander une assistance, est destiné aux familles de tout le pays.

Une autre initiative, @Israhelp, offre toute une liste de liens (en hébreu) pour différentes sortes de services, que ce soit pour les bénévoles ou pour les Israéliens ayant besoin d’être assisté.

Ces campagnes ne se limitent pas aux affaires pratiques et logistiques. Une fait appel à des médecins et autres employés du secteur de la santé bénévoles (en anglais). Une autre, de « Mères sur la ligne de front », annonce l’organisation d’une visioconférence, sur Zoom, qui sera modérée par des professionnels du secteur de la santé mentale pour « les mères, les grands-mères et les épouses de soldats qui partent sur le front ».

Dimanche, un site internet appelé « Épées d’acier » a été créé, où des citoyens inquiets peuvent soumettre les noms d’êtres chers actuellement portés-disparus et où d’autres peuvent bénévolement apporter leur aide dans les recherches.

Presque tout de suite après le début de la guerre, le service du Magen David Adom, la « croix rouge » israélienne, a annoncé une campagne générale de don du sang, à laquelle un nombre énorme d’Israéliens ont participé. Pour plus d’informations, rendez-vous sur ce lien.

Un groupe de clowns intervenant en milieu hospitalier s’est aussi rendu dans un hôtel de la mer Morte où 600 évacués du kibboutz Beeri ont été accueillis, après avoir collecté « des vêtements, des couches, de la nourriture pour les bébés, des jeux et autres dons. » Le Kibboutz Beeri, situé sur la frontière avec Gaza, avait été envahi par des terroristes du Hamas, samedi.

L’attaque commise par le groupe terroriste a eu lieu le jour de la fête de Simhat Torah, qui est traditionnellement célébrée, dans la soirée, par des danses avec la Torah sur de la musique. Ces événements, appelés « Hakafot Sheniot », ont été largement annulés dans tout le pays et remplacés par des prières. De plus, une session matinale de prière, via Zoom, a été organisée dimanche par les écoles du courant national-religieux.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.