Après un (très) long silence, Netanyahu et Rivlin félicitent enfin Biden
Rechercher

Après un (très) long silence, Netanyahu et Rivlin félicitent enfin Biden

Les deux leaders israéliens ont été parmi les derniers à féliciter Biden ; le Premier ministre, notant une "relation personnelle depuis presque 40 ans", a aussi remercié Trump

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) lors d'une conférence de presse conjointe avec le vice-président américain Joe Biden au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 9 mars 2016, lors de la visite officielle de M. Biden en Israël et à l'Autorité palestinienne. (Amit Shabi/POOL)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) lors d'une conférence de presse conjointe avec le vice-président américain Joe Biden au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 9 mars 2016, lors de la visite officielle de M. Biden en Israël et à l'Autorité palestinienne. (Amit Shabi/POOL)

A l’issue d’un silence remarquablement long, le Premier ministre israélien et le président Reuven Rivlin ont émis, dimanche en début de matinée, des déclarations félicitant Joe Biden pour sa victoire aux élections présidentielles américaines.

« Félicitations à @JoeBiden et à @KamalaHarris. Joe, cela fait presque 40 ans que nous entretenons une relation longue et chaleureuse, et je sais que vous êtes un grand ami d’Israël », a écrit Netanyahu sur son compte Twitter personnel dimanche, à 7 heures du matin.

« Je suis impatient de travailler avec vous deux pour renforcer l’alliance spéciale qui unit les Etats-Unis et Israël », a-t-il continué.

Dans un deuxième tweet, il a remercié le président Donald Trump pour « l’amitié témoignée à l’égard de l’Etat d’Israël et à mon égard personnellement, pour la reconnaissance de Jérusalem et du Golan, pour vous être dressé face à l’Iran, pour les accords de paix historiques et pour avoir amené l’alliance américano-israélienne à des sommets sans précédent ».

Son bureau n’avait pas encore émis de communiqué officiel à l’heure de l’écriture de cet article.

Rivlin, pour sa part, a fait une longue déclaration retransmise par le biais de son porte-parole, très exactement au même moment que le tweet de Netanyahu.

« J’envoie les bénédictions du peuple israélien et de l’Etat d’Israël à notre ami Joe Biden, à l’occasion de votre élection en tant que 46è président des Etats-Unis d’Amérique. J’envoie également mes félicitations et mes meilleurs vœux de réussite à la vice-présidente élue Kamala Harris, » a-t-il ajouté.

« M. le président élu, en tant qu’ami d’Israël de longue date, vous voilà devenu aujourd’hui le leader du monde libre et le leader de l’allié le plus proche et le plus important de l’Etat d’Israël. L’alliance stratégique entre nos deux pays et nos deux peuples est plus forte que n’importe quelle autorité politique et elle ne se base pas sur l’amitié exclusivement. Elle est ancrée profondément dans nos valeurs communes, dans notre attachement de longue haleine à l’égard de la liberté et de la démocratie qui sont les fondements de nos sociétés ».

Dans son communiqué, Rivlin a aussi remercié le président en place pour « quatre années de partenariat dans le renforcement de la sécurité israélienne, et nous remercions aussi le peuple américain pour son soutien et son amitié constants ».

« Je n’ai aucun doute sur le fait que nos relations particulières et que notre coopération aux multiples facettes continueront à fleurir et à prospérer à l’avenir », a-t-il poursuivi.

« Au nom des Israéliens, je vous souhaite à vous, ainsi qu’à votre future administration, une grande réussite ». Il a invité Biden et sa colistière à venir à Jérusalem.

Le vice-président américain Joe Biden et le président israélien Reuven Rivlin à la résidence du président à Jérusalem, le 9 mars 2016 (Crédit : Mark Neyman / GPO)

Certains s’étaient inquiétés, après les projections des plus grandes chaînes américaines sur la victoire de Biden, du silence de 12 heures de Netanyahu et Rivlin – alors que la plus grande partie des dirigeants mondiaux avaient transmis très rapidement leurs félicitations au nouveau président des Etats-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...