Rechercher

Arabes israéliens : Un nouveau meurtre fait passer le bilan 2021 à 126 victimes

Un homme a été abattu à Umm al-Fahm - il s'agit du quatrième meurtre de la semaine dans cette communauté frappée par le crime

Une vue d'Umm al-Fahm, le 22 juin 2017. (Crédit : Amanda Borschel-Dan/Times of Israel)
Une vue d'Umm al-Fahm, le 22 juin 2017. (Crédit : Amanda Borschel-Dan/Times of Israel)

Un homme a été abattu dans la ville d’Umm al-Fahm vendredi – la dernière mort violente enregistrée pour cette année 2021, au dernier jour de l’année.

L’homme, âgé de 50 ans environ, a été abattu dans un véhicule sur le parking d’une clinique. Les personnels médicaux qui se sont rendus sur les lieux ont été dans l’obligation de prononcer sa mort.

La police a ouvert une enquête sur le meurtre et effectuerait des fouilles dans le secteur.

Le groupe Abraham Initiatives, qui contrôle et qui fait campagne contre les violences dans la communauté arabe, a déclaré que ce meurtre amenait le bilan du nombre d’Arabes tués en Israël dans la communauté à 2021 à 126. 62 étaient âgés de moins de 30 ans, et 16 étaient des femmes.

Il s’agirait du quatrième meurtre présumé dans la communauté arabe, cette semaine.

Les communautés arabes ont connu une recrudescence des violences, ces dernières années, avec pour principal moteur le crime organisé.

Les Arabes israéliens estiment que la police n’a pas suffisamment réprimé les puissantes organisations criminelles et qu’elle a largement ignoré les violences – querelles familiales, guerres de gang et violences faites aux femmes. La communauté souffre également de décennies de négligences.

Les forces de l’ordre expliquent, pour leur part, que les criminels sont souvent couverts par la communauté, qui est réticente à l’idée de coopérer avec la police.

Le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Sécurité intérieure, Omer Barlev, ont juré de réprimer ces violences.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...