Argentine : 2 arrestations en lien avec le Hezbollah
Rechercher

Argentine : 2 arrestations en lien avec le Hezbollah

Le ministre de la Sécurité a expliqué que les deux individus ont été trouvés avec un petit arsenal d'armement

Drapeau du Hezbollah. (Crédit : CC BY-upyernoz/Flickr)
Drapeau du Hezbollah. (Crédit : CC BY-upyernoz/Flickr)

Deux citoyens argentins ont été arrêtés, soupçonnés d’entretenir des groupes avec le mouvement terroriste chiite libanais du Hezbollah, dans la journée de jeudi, a indiqué le ministre de la Sécurité argentin dans un communiqué.

La police a noté qu’au cours de l’enquête, des preuves de séjours à l’étranger « avec des références en arabe et une image du drapeau du Hezbollah » avaient été retrouvés, a fait savoir l’agence Reuters.

Aucun détail n’a filtré sur ces références ou sur ces déplacements.

Les deux hommes, âgés de 23 et 25 ans, ont été arrêtés dans une résidence de Buenos Aires. Ils étaient aussi en possession d’un « petit arsenal », notamment d’un fusil, d’un revolver et de plusieurs armes de poing.

Le président américain Donald Trump, le président russe Vladimir Poutine et d’autres responsables devraient assister, le 30 novembre et le 1er décembre, au sommet du G20 dans la ville.

Un coordinateur du sommet du G20, Hernan Lombardi, a expliqué jeudi que la sécurité pour le rassemblement était en état d’alerte maximum.

Un terroriste du Hezbollah avait été à l’origine de l’attaque perpétrée en 1994 contre le centre juif de l’AMIA à Buenos Aires. L’attentat, orchestré par l’Iran, avait fait 85 morts et des centaines de blessés.

Au début de l’année, le gouvernement argentin a pris pour cible un réseau de collecte de fonds du Hezbollah à la triple frontière avec le Brésil et le Paraguay.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...