Arrestation du dernier suspect recherché dans l’assassinat de Daniel Pearl
Rechercher

Arrestation du dernier suspect recherché dans l’assassinat de Daniel Pearl

Le commandant d'une ramification d'al-Qaïda qui avait tué Pearl en 2002 a été arrêté dans un camp d'entraînement terroriste entre le Pakistan et l'Afghanistan

Daniel Pearl (Photo: Autorisation de la Fondation Daniel Pearl)
Daniel Pearl (Photo: Autorisation de la Fondation Daniel Pearl)

JTA — Le Pakistan a arrêté le dernier terroriste recherché dans l’enlèvement et l’assassinat en 2002 du journaliste américain juif Daniel Pearl.

Azim Jan, un commandant du TTP, ou le Tehrik-e-Taliban Pakistan, une ramification d’al-Qaïda, a été arrêté vendredi, selon des articles de Media Line et The Nation, citant des responsables du contre-terrorisme à Islamabad.

Jan gérait un camp d’entraînement pour terroristes dans la zone frontalière entre le Pakistan et l’Afghanistan quand il a été arrêté, selon Media Line. Il est le principal suspect dans le meurtre de Pearl, et il est accusé d’avoir été le cerveau de plusieurs attaques mortelles au Pakistan au cours des deux dernières décennies.

Pearl était le chef du bureau Asie du sud pour le Wall Street Journal quand il a enlevé alors qu’il se rendait à une interview d’un chef terroriste au Pakistan. Il a ensuite été assassiné par des terroristes islamistes qui l’ont accusé d’être un agent du Mossad, l’agence de renseignement d’Israël.

Avant d’être décapité par ses ravisseurs, Pearl a dit dans un message vidéo filmé et rendu public : « Mon père est Juif, ma mère est Juive, je suis Juif. »

Daniel Pearl en captivité au Pakistan. (Crédit photo : AP)

En février 2002, Ahmed Omer Saeed Sheikh, un Pakistanais né au Royaume-Uni qui appartenait à des organisations terroristes, et trois autres complices ont été arrêtés en lien avec la mort de Pearl. Six mois plus tard, ils ont été reconnus coupables du meurtre.

Saeed Sheikh a été condamné à mort par pendaison, alors que les autres ont reçu des peines de prison de 25 ans. Leurs appels sont en cours ; la peine de Saeed Sheikh a été convertie en prison à vie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...