Israël en guerre - Jour 238

Rechercher

Arrestation d’un chef de gang et 7 complices suspectés d’avoir extorqué des millions

Le chef présumé, qui s’apprêtait à quitter le pays, a été arrêté à Ben Gurion et 4 des suspects en flagrant délit de menace et agression de l'homme d'affaires extorqué

L'argent saisi au domicile d'un suspect lors d'une enquête de police sur l'extorsion présumée d'un homme d'affaires, le 7 août 2023. (Crédit : Police israélienne)
L'argent saisi au domicile d'un suspect lors d'une enquête de police sur l'extorsion présumée d'un homme d'affaires, le 7 août 2023. (Crédit : Police israélienne)

La police israélienne a révélé mardi que huit personnes avaient récemment été arrêtées, soupçonnées d’avoir extorqué des millions de shekels à un homme d’affaires.

L’un des suspects est un chef du crime organisé qui a été arrêté à l’aéroport Ben Gurion alors qu’il tentait de prendre un vol pour quitter le pays, a déclaré la police dans un communiqué.

Il a été identifié dans les médias israéliens comme étant Ismaïl Jarushi, membre de la famille criminelle Jarushi basée dans le centre du pays.

Toutes les personnes arrêtées ont entre 30 et 40 ans. Elles sont soupçonnées d’extorsion par la menace, d’association de malfaiteurs, et d’agression aggravée entre autres délits.

Quatre des suspects ont été arrêtés alors qu’ils agressaient la victime pour lui extorquer davantage d’argent, a indiqué la police.

Le communiqué ne précise pas quand les arrestations ont eu lieu, à l’exception du huitième suspect qui a été arrêté lundi lorsque la police a perquisitionné son domicile dans la ville portuaire d’Ashdod, dans le sud du pays. Elle y a trouvé de l’argent liquide et des devises étrangères d’une valeur d’environ 100 000 shekels, qui proviendraient d’activités d’extorsion. Un pistolet airsoft soupçonné d’être détenu illégalement et une voiture ont également été saisis lors de la perquisition.

En même temps que ces arrestations, la police a également révélé qu’une enquête sous couverture avait été lancée il y a plusieurs semaines.

Les enquêteurs pensent que le gang a exercé « diverses pressions » pour extorquer des millions de shekels des années durant à un entrepreneur en bâtiment dans le sud du pays.

Une voiture saisie lors d’une enquête de police sur l’extorsion présumée d’un homme d’affaires, le 7 août 2023. (Crédit : Police israélienne)

Au cours de l’enquête, la police a constaté que quatre suspects avaient tenté d’extorquer à nouveau la victime, qui a été emmenée de son domicile à une zone industrielle près d’Ashdod. Là, il a été menacé et agressé « dans le but de lui extorquer de l’argent ».

C’est à ce moment-là que l’ordre a été donné de procéder à des arrestations afin de protéger la victime, a déclaré la police.

La garde à vue de sept suspects a déjà été prolongée et le huitième suspect, arrêté lundi, devait faire l’objet d’une audience de placement en détention provisoire mardi.

« Nous avons un message clair, celui d’une politique intransigeante à l’égard de toute personne qui met à exécution ou tente de mettre à exécution des menaces d’extorsion dans le district sud », a déclaré dans le communiqué le commandant du district sud, le commissaire adjoint Amir Cohen.

Cohen a appelé la population à signaler tout incident similaire d’extorsion, promettant : « Nous nous en occuperons avec fermeté et avec la plus grande sévérité afin de traduire les criminels en justice. »

Le commandant du Département d’investigation de Lachish, dans le district sud, le surintendant principal Doron Aloni, a déclaré que « les crimes d’extorsion par la menace font partie des crimes les plus graves », ce qui en fait une priorité pour la police « au vu de leur impact direct sur la sécurité personnelle et économique des citoyens respectueux de la loi ».

Dans une autre affaire, la police a arrêté lundi le fils d’un maire du nord du pays, soupçonné d’être impliqué dans des incidents violents, des fusillades, la pose d’explosifs et le chantage à l’égard de victimes de sa région.

Les enquêteurs pensent que le suspect, un habitant de Rameh âgé de 24 ans, menaçait et faisait chanter des victimes qui devaient de l’argent à son père, même si l’enquête a révélé que la dette avait été réglée par l’intermédiaire d’une organisation criminelle du nord.

Le suspect devait être présenté à une audience de détention provisoire mardi.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.