Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Arrestation d’un militant portant une casquette montrant un Palestinien tué par Tsahal

Gil Hammerschlag est en prison depuis 6 jours ; il refuse les conditions de sa libération, qui lui interdiraient l'accès à la Vieille Ville pendant 7 jours

Capture d'écran de la vidéo de l'activiste de gauche Gil Hammerschlag, juin 2023. (Crédit : Twitter. Utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Capture d'écran de la vidéo de l'activiste de gauche Gil Hammerschlag, juin 2023. (Crédit : Twitter. Utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Un militant de gauche est en état d’arrestation pour avoir porté une casquette avec la photo d’un Palestinien, tué par Tsahal il y a plusieurs années, lors d’une manifestation en Cisjordanie au cours de laquelle il avait jeté des pierres sur les soldats.

Gil Hammerschlag a refusé d’accepter les termes d’une libération conditionnelle qui lui interdirait tout accès à la Vieille Ville de Jérusalem pendant au moins sept jours.

Il est soupçonné d’avoir eu un comportement susceptible de troubler l’ordre public et d’avoir offensé des fonctionnaires en les traitant, selon la police, de « terroristes munis d’outils de destruction », a rapporté le quotidien Haaretz.

Hammerschlag a été arrêté mardi dernier dans la Vieille Ville de Jérusalem, près du site sacré du mont du Temple, la police ayant déclaré qu’il avait été « identifié portant une casquette et marchant d’une manière suspecte », a rapporté Haaretz jeudi.

La casquette était à l’effigie d’Atef Yussef Hanaysheh, 47 ans, du village cisjordanien de Beit Dajan, qui a été tué d’une balle dans la tête par des soldats de Tsahal en mars 2021 lors d’une manifestation contre les extensions d’implantations, après avoir, semble-t-il, jeté des pierres en direction des troupes.

Outre la photo la casquette affichait aussi le slogan : « Ma fronde, mon sang, je me sacrifie pour Jérusalem ».

Dimanche, le tribunal de première instance de Jérusalem a prolongé la détention provisoire de M. Hammerschlag de deux jours supplémentaires. Ce dernier a réitéré son refus d’accepter les conditions de sa libération au cours de l’audience.

Au départ, la police israélienne avait demandé une libération conditionnelle pour Hammerschlag, aux termes de laquelle il devait rester à l’écart de la Vieille Ville pendant 15 jours, payer une caution de 2 000 shekels et trouver un garant pour 10 000 shekels. Le tribunal de première instance a réduit l’injonction d’éloignement à une semaine, mais Hammerschlag a maintenu son refus. L’affaire a alors été portée devant le tribunal de district de Jérusalem, qui a refusé d’intervenir.

« Selon les éléments d’enquête qui m’ont été fournis, il y a de bonnes raisons de soupçonner les crimes qui lui sont imputés. Le fait qu’il se trouve à l’intérieur de la Vieille Ville et près du mont du Temple, arborant la casquette tel que décrit ci-dessus, pourrait constituer une atteinte à la paix publique », a statué la juge Michal Sharvit.

Le législateur Hadash-Taal Ahmad Tibi a publié un tweet dimanche sur la détention de Hammerschlag « à cause de sa casquette », tout en soulignant que « entre-temps, personne n’a été arrêté pour l’incendie de Huwara ».

Des centaines d’habitants des implantations se sont déchaînés à plusieurs reprises ces derniers mois dans la ville de Huwara, en Cisjordanie, brûlant des biens pour se venger d’attaques terroristes meurtrières contre des Israéliens.

Selon Haaretz, la détention de Hammerschlag est intervenue dans un contexte de tensions latentes liées à l’expulsion imminente d’une famille palestinienne d’une maison qui appartient à des juifs dans le quartier musulman de la Vieille Ville.

La famille vit dans cette maison depuis des dizaines d’années, mais des militants nationalistes juifs mènent une bataille juridique pour récupérer la propriété, qui, selon eux, aurait appartenu à des Juifs avant que la zone ne soit capturée par la Jordanie pendant la guerre d’indépendance en 1948.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.