Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Arrestation d’un Palestinien soupçonné d’être impliqué dans un féminicide

Un homme, originaire de Jéricho, est suspecté dans le cadre de l'affaire du corps d'une femme non-identifiée dont les restes, "totalement décomposés", ont été retrouvés à Tel Aviv

Illustration : Un policier tenant des menottes. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
Illustration : Un policier tenant des menottes. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

La police israélienne a annoncé lundi l’arrestation d’un Palestinien résidant en Cisjordanie, soupçonné d’être impliqué dans le meurtre d’une femme dont le corps a été retrouvé dans un parc de Tel Aviv il y a dix jours.

Le suspect, âgé de 47 ans, vit à Jéricho et n’a pas de permis de séjour en Israël, a déclaré la police dans un communiqué, après avoir partiellement levé l’embargo sur l’affaire. Il a été arrêté en Israël la semaine dernière.

La femme n’a pas encore été identifiée, a indiqué la police.

Une enquête a été ouverte le 22 juillet après que la police a été informée de la découverte d’un corps dans le cimetière musulman de la rue Mishol Emanuel Sela à Tel Aviv, qui fait partie du parc de l’Indépendance de la ville. Peu après, le suspect a été arrêté et le tribunal de première instance de Tel Aviv a prolongé sa garde à vue jusqu’au 3 août.

Le service de secours du Magen David Adom a été appelé sur les lieux lorsque le corps a été découvert. Les secouristes l’ont décrit comme étant « totalement décomposé ». Les restes ont été emmenés pour un examen médico-légal.

Me Merav Khoury, l’avocate désignée par le bureau du procureur pour représenter le suspect, a déclaré dans un communiqué que son client affirme qu’il est innocent et que c’est lui qui a informé la police de la présence du corps.

« Le suspect nie tout lien avec l’affaire et ne sait même pas qui est la personne décédée », a-t-elle déclaré.

« On attendrait de la police qu’elle examine, avant de procéder à l’arrestation, s’il s’agit bien d’un meurtre et qu’elle essaie d’identifier la personne décédée, et qu’elle n’arrête les suspects qu’ensuite. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.