Arrestation d’une jeune fille de 16 ans qui a forcé une ado de 13 ans à se prostituer
Rechercher

Arrestation d’une jeune fille de 16 ans qui a forcé une ado de 13 ans à se prostituer

La victime a été forcée à avoir des relations sexuelles avec un homme de 31 ans et a subi des violences physiques, apparemment en raison d'une dette de 300 shekels

Une femme se protégeant. Illustration. (Crédit : Pecaphoto77 via iStock par Getty Images)
Une femme se protégeant. Illustration. (Crédit : Pecaphoto77 via iStock par Getty Images)

La police a arrêté une jeune fille de 16 ans à Ashkelon, dans le sud du pays, qui est soupçonnée d’avoir obligé une adolescente de 13 ans à se prostituer et à subir des violences physiques et psychologiques massives en raison d’une dette de jeu de 300 shekels.

La police a levé mardi un embargo sur l’affaire, indiquant que la jeune fille est soupçonnée d’être impliquée dans un « ensemble de violences commises contre une adolescente de 13 ans », dont un « chantage financier assorti de menaces, de violences graves à son encontre à plusieurs occasions et de proxénétisme, en la contraignant à offrir des services de prostituée à un suspect âgé de 31 ans. »

« L’enquête sur cette affaire complexe continue et nous nous attendons à ce que des accusations soient prononcées contre d’autres personnes impliquées », a fait savoir la police.

La principale accusation est la contrainte exercée sur la jeune adolescente pour qu’elle ait des relations sexuelles avec un homme soudanais âgé de 31 ans, qui a été arrêté et qui devrait être inculpé à la fin de la semaine, ont annoncé les médias israéliens.

Après que la victime a perdu 300 shekels au poker, l’accusée lui aurait dit qu’elle devait trouver de l’argent, suggérant qu’elle ait des relations sexuelles rémunérées.

Immeubles d'Ashkelon. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Immeubles d’Ashkelon. Illustration. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Elle aurait amené la victime dans un appartement loué à des ressortissants soudanais et lui aurait donner l’ordre d’entrer, de demander de l’argent et de s’arranger pour les retrouver plus tard dans un parc.

Là-bas, dans le parc, la jeune fille de 16 ans aurait trouvé un accord avec l’un des hommes – celui de 31 ans en attente d’une inculpation – selon lequel elle aurait des relations sexuelles avec la victime contre la somme de 300 shekels.

De plus, selon le témoignage d’une autre adolescente de 13 ans soupçonnée d’être elle aussi impliquée dans l’affaire, la victime a été forcée à placer sa tête dans un trou qui avait été creusé sur une plage locale et qui a été ensuite rempli de sable et d’eau.

Elle a également été brûlée avec des cigarettes sur le corps et le visage, et un extincteur d’incendie a été jeté sur elle. Elle a été par ailleurs étranglée avec un bout de tissu et il lui a été dit qu’elle serait tuée si elle ne parvenait pas à revenir avec la somme.

Un jeune garçon de 12 ans l’aurait poignardée à l’estomac à l’aide d’une branche affûtée et résistante, la faisant saigner, puis a écrasé sa tête contre un mur.

La jeune fille de 16 ans aurait menacé la victime en lui disant qu’elle poserait un engin explosif sous la voiture de sa mère et incendierait sa maison si elle ne revenait pas avec l’argent.

La police a indiqué que l’enquête progressant, la suspecte avait avoué les faits retenus contre elle.

Ce harcèlement violent a émergé il y a deux semaines, lorsque la victime a été vue à un club pour jeunes couverte de bleus.

Elle a expliqué à un animateur qu’elle avait fait frire des schnitzels et avait été brûlée par des éclats d’huile. Mais alors qu’elle demandait plusieurs centaines de shekels en urgence, disant que plusieurs filles la faisaient chanter et qu’elle voulait que cela cesse, l’animateur a rapporté l’incident à la police.

L’avocat de la suspecte de 16 ans a expliqué au site d’information Ynet que « nous sommes au début du processus mais il est d’ores et déjà clair qu’il s’agit d’une jeune personne issue d’un milieu familial compliqué qui a vécu des tragédies terribles dans sa vie. Quand les accusations seront présentées, nous […] y répondrons en conséquence. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...