Arrivée de l’envoyé marocain en Israël pour la réouverture du bureau de liaison
Rechercher

Arrivée de l’envoyé marocain en Israël pour la réouverture du bureau de liaison

Abderrahim Beyyoud a rencontré le chef de la diplomatie israélienne ; l'envoyé israélien à Rabat a rencontré le ministre marocain des Affaires étrangères

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

De gauche à droite : Lior Ben Dor, directeur du département pour le Maghreb au ministère des Affaires étrangères ; Abderrahim Beyyoud, chef du bureau de liaison marocain en Israël ; et Gil Haskel, chef du protocole du ministère des affaires étrangères. (Crédit : ministère des affaires étrangères)
De gauche à droite : Lior Ben Dor, directeur du département pour le Maghreb au ministère des Affaires étrangères ; Abderrahim Beyyoud, chef du bureau de liaison marocain en Israël ; et Gil Haskel, chef du protocole du ministère des affaires étrangères. (Crédit : ministère des affaires étrangères)

Le chef de la mission diplomatique marocaine en Israël a atterri mardi à l’aéroport Ben Gurion de Tel Aviv et a rencontré le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi avant de commencer à travailler, après la reprise des relations diplomatiques entre Jérusalem et Rabat.

Abderrahim Beyyoud, chef du bureau de liaison du Maroc en Israël, a déclaré à Ashkenazi qu’il était extrêmement heureux lorsque le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita lui a annoncé sa nomination. Il s’est engagé à faire progresser les liens entre les deux pays.

Ashkenazi a souhaité bonne chance au diplomate marocain dans sa mission de développement des liens bilatéraux, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Mardi également, David Govrin, chef du bureau de liaison israélien à Rabat, a rencontré pour la première fois Bourita. Govrin est susceptible de devenir l’ambassadeur d’Israël au Maroc si des liens diplomatiques complets sont établis.

Le ministre marocain des affaires étrangères, Nasser Bourita, lors d’une conférence de presse après s’être entretenu avec son homologue espagnol, à Rabat, au Maroc, le 3 juin 2019. (Crédit : AP Photo/Mosa’ab Elshamy)

Dans un premier temps, le Maroc et Israël maintiendront des bureaux de liaison dans leurs pays respectifs, mais prévoient d’établir des ambassades à part entière dans le futur.

Bourita et Ashkenazi se sont entretenus par téléphone pour la première fois mardi dernier. « Nous avons convenu de travailler ensemble pour mettre en œuvre rapidement les accords entre le Maroc et Israël », a déclaré Ashkenazi dans un tweet. « Nous avons également discuté de l’augmentation de la coopération bilatérale ainsi que de questions régionales plus larges ».

Fin janvier, Bourita et le président du Conseil national de sécurité israélien, Meir Ben-Shabbat, avaient convenu par téléphone de créer des « groupes de travail conjoints » pour promouvoir la coopération entre les deux pays dans divers domaines, notamment les investissements, les transports, l’eau, l’environnement, l’énergie et le tourisme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...