Ashdod, Akko et Bat Yam choisies pour un programme d’innovation urbaine
Rechercher

Ashdod, Akko et Bat Yam choisies pour un programme d’innovation urbaine

Les trois villes et une région du sud seront formées à des outils créés par Bloomberg Philanthropies pour développer l'innovation urbaine et le bien-être des résidents

Des immeubles dans la ville du sud d'Ashdod. (Yaakov Lederman/Flash90)
Des immeubles dans la ville du sud d'Ashdod. (Yaakov Lederman/Flash90)

Trois villes israéliennes et une région du sud ont été sélectionnées pour participer à une nouvelle initiative visant à développer l’innovation urbaine et le bien-être des résidents. Elles utiliseront des outils créés par Bloomberg Philanthropies, l’association caritative du candidat à la présidentielle et ancien maire de New York Michael Bloomberg.

Mercredi, le ministère de l’Intérieur et le Centre Peres pour la paix et l’innovation ont annoncé qu’ils avaient choisi les villes d’Ashdod, d’Akko et de Bat Yam ainsi que la région ouest du Néguev pour participer à la première série de projets de l’initiative Hazira. Celle-ci vise à créer des innovations civiques et urbaines à des villes israéliennes.

Le programme a été lancé en septembre de cette année afin de « trouver des manières créatives de répondre aux défis complexes posés par la limitation des ressources ». Un appel à candidature a alors été soumis : 24 villes et cinq pôles régionaux à travers Israël ont demandé à rejoindre l’initiative.

L’ancien maire de New York Michael Bloomberg s’exprime lors d’une conférence de presse à un événement en faveur du contrôle des armes à feu à Las Vegas, le 26 février 2019. (John Locher/AP)

Les villes et la région sélectionnées vont maintenant entamer un processus de deux ans au cours duquel elles désigneront ce que l’on appelle des « équipes i » de six personnes. Celles-ci recevront une formation professionnelle d’Hazira, en utilisant différents outils développés par Bloomberg Philanthropies. On leur enseignera notamment comment répondre aux défis de leur ville, en prenant à la fois en considération des questions de durabilité et d’innovation.

Le programme cherche à développer le renouveau urbain et civique dans 12 municipalités à travers Israël, sur 5 ans. A titre d’exemple, il s’agira de développer des espaces de travail communs, des pôles entrepreneuriaux et de proposer des repas scolaires abordables. L’initiative aura pour base le programme « Équipes d’innovation » mis en place par Bloomberg et opérant déjà dans plusieurs villes. Ces villes disposent déjà « [d’]équipes i » sur le terrain.

Bloomberg Philanthropies travaille avec Jérusalem et Tel Aviv depuis 2015 et Beer Sheva depuis 2017. Le programme se développe maintenant dans d’autres villes.

Lors du processus de sélection, chaque candidat devait identifier les trois principaux défis auxquels sa ville ou son pôle devaient répondre. Une commission, composée de représentants de Bloomberg Philanthropies, du ministère de l’Intérieur et du Centre Peres pour la paix et l’innovation, a classé les candidatures et choisi les villes.

Bloomberg Philanthropies a investi dans 510 villes et 129 pays autour du monde pour améliorer la qualité de vie des résidents. L’organisation se focalise sur cinq domaines clefs pour faire changer les choses : l’art, l’éducation, l’environnement, l’innovation gouvernementale et la santé publique. En 2018, Bloomberg Philanthropies a distribué 767 millions de dollars de fonds, selon les données fournies par l’organisation.

Avec un petit peu plus de 250 000 résidents, Ashdod est la sixième plus grande ville d’Israël. Elle est située sur le littoral méditerranéen, à environ 50 km au sud de Tel Aviv. Ashdod abrite l’un des plus grands ports d’Israël, et son économie s’articule autour de l’industrie lourde et de la logistique. Sa population très diverse comprend un grand nombre de Juifs ultra-orthodoxes et d’immigrants juifs, tout particulièrement de l’ancienne Union soviétique.

Située sur la côte méditerranéenne dans le nord d’Israël, à environ 20 km de la frontière libanaise, Akko est une ville ancienne d’environ 60 000 habitants, dont l’histoire remontant à l’âge de bronze. Elle est considérée comme une ville « mixte », avec environ 40 % de résidents non-Juifs, principalement des Arabes. En plus de son histoire, elle est également connue pour sa scène culturelle, dont un festival de théâtre annuel. Il s’agit également d’une destination prisée des touristes.

Bat Yam compte environ 160 000 résidents, en périphérie sud de Tel Aviv. Malgré sa localisation centrale et son littoral attractif, la ville souffre d’un manque d’espace pour le développement, de problèmes financiers de longue date et de défis démographiques, à savoir une population vieillissante et une forte communauté d’immigrants.

Le pôle régional du Néguev se compose de neuf autorités locales regroupant une population totale d’environ 230 000 personnes. Les quatre villes membres incluent Rahat, la plus grande ville de Bédouins en Israël, mais aussi Sdérot, Nétivot et Ofakim, trois villes historiquement délaissées qui avaient été fondées pour accueillir des immigrants du Moyen-Orient dans les années 1950. En outre, le pôle inclut également cinq conseils régionaux, mais aussi des communautés rurales plus aisées. Il se situe juste à côté de la bande de Gaza et a été la cible de nombreuses attaques de roquettes venues de l’enclave palestinienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...