Rechercher

Athlétisme: Un Israélien remporte l’or au 200m aux Championnats du monde des -20 ans

Le sprinteur, Blessing Afrifah, remporte la 2è médaille d'or d'Israël de la compétition internationale, battant le favori Letsile Tebogo et établissant le record de l'épreuve

Blessing Afrifah d'Israël célèbre sa victoire au 200m homme lors du Championnat du monde d'athlétisme des moins de 20 ans, à Cali, en Colombie, le 4 août 2022. (Crédit : Joaquin Sarmiento/AFP)
Blessing Afrifah d'Israël célèbre sa victoire au 200m homme lors du Championnat du monde d'athlétisme des moins de 20 ans, à Cali, en Colombie, le 4 août 2022. (Crédit : Joaquin Sarmiento/AFP)

Le sprinteur israélien Blessing Afrifah a remporté une médaille d’or inattendue au 200m hommes des Championnats du monde d’athlétisme des moins de 20 ans, jeudi en Colombie, établissant, par la même occasion, un nouveau record du championnat.

Afrifah, 18 ans, a battu Letsile Tebogo du Botswana – le grand favori – de six millièmes de seconde, terminant la course en 19,96 secondes et remportant la deuxième médaille d’or de l’histoire d’Israël à ce championnat.

Cette victoire marque un nouveau record du championnat et la quatrième fois seulement dans l’histoire qu’un sprinteur de moins de 20 ans termine une course de 200 mètres en moins de 20 secondes. C’est également la première course que deux athlètes de moins de 20 ans terminent sous les 20 secondes.

« Je n’ai pas de mots. Je suis très excité », a déclaré Afrifah à la chaîne publique Kan, ajoutant qu’il ne s’attendait pas à ces résultats : « C’était mon rêve, et je suis très heureux qu’il se soit réalisé. »

Afrifah est né à Tel-Aviv en 2003 de parents migrants ghanéens. Son intérêt pour l’athlétisme a commencé par le football. Dès son plus jeune âge il s’entraîne avec l’équipe de jeunes du Maccabi Tel Aviv. Mais, ne pouvant payer les cotisations, Afrifah a renoncé à ses aspirations dans ce sport.

Quelques années plus tard, il revient au Maccabi pour intégrer le département d’athlétisme. Depuis lors, il a prouvé qu’il était l’un des sprinteurs les plus performants d’Israël.

En 2019, il s’est classé deuxième au championnat d’Israël pour adultes dans la catégorie 200m, mais n’avait pas pu être officiellement couronné, car il n’avait pas encore à l’époque, la citoyenneté israélienne, bien qu’ayant vécu en Israël toute sa vie.

Il n’a donc pas pu représenter l’État juif sur la scène mondiale jusqu’en 2020, date à laquelle il a finalement obtenu la citoyenneté après une longue bataille juridique.

Blessing Afrifah d’Israël (à gauche) et Letsile Tabogo du Botswana participent à la compétition du 200m hommes lors du Championnat du monde d’athlétisme des moins de 20 ans à Cali, en Colombie, le 4 août 2022. (Crédit : Joaquin SARMIENTO/AFP)

L’Israélien Yonathan Kapitolnik a été le premier à remporter l’or au championnat des moins de 20 ans en gagnant l’épreuve du saut en hauteur l’année dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...