Attaque contre des archéologues : 3 membres du Waqf pourraient être poursuivis
Rechercher

Attaque contre des archéologues : 3 membres du Waqf pourraient être poursuivis

La police israélienne dit avoir suffisamment de preuves concernant l'agression sur le mont du Temple

Des bénévoles sur le site du projet du mont du Temple (Crédit : Ilan Ben Zion/Times of Israel)
Des bénévoles sur le site du projet du mont du Temple (Crédit : Ilan Ben Zion/Times of Israel)

Trois membres du Waqf islamique de Jérusalem, l’organisme jordanien qui supervise le mont du Temple, vont probablement passer en procès pour avoir attaqué un groupe d’archéologues sur le site.

La police israélienne a recueilli suffisamment de preuves pour poursuivre les hommes en raison d’une altertation qui a eu lieu le 27 juillet, lorsque des archéologues se sont rendus sur le site, a rapporté Ynet.

« Cela ressemblait au début d’un lynchage. Ils ont donné des coups de poing et de pied, » a déclaré l’un des archéologues à la police, selon le site Ynet. Les autres membres du groupe de six archéologues sont également censés témoigner contre les responsables du Waqf avant qu’un acte d’accusation ne soit déposé.

Les suspects, tous des résidents de Jérusalem-Est, récusent les accusations, selon le site.

Le groupe d’archéologues concernés comprend Zachi Dvira, qui dirige un projet sur le mont du Temple où des volontaires passent au crible des centaines de tonnes de terre que le Waqf a retirées du site et jetées sans essayer de récupérer les antiquités.

Zachi Dvira (Autorisation)
Zachi Dvira (Autorisation)

Le groupe aurait été prié de quitter les lieux après que l’un des archéologues s’était penché pour ramasser une pierre que les responsables du Waqf ont prétendu qu’elle était une olive et affirmé qu’il n’était pas autorisé à la ramasser. Huit membres du Waqf auraient encerclé le groupe et agressé verbalement et physiquement les archéologues.

Dvira a écrit dans un post sur Facebook qu’il avait filmé une partie de l’agression avec son téléphone cellulaire, mais les responsables du Waqf se sont emparés de son téléphone et effacé la vidéo. Selon le post de Facebook, Zachi a été battu à coups de pied dans l’estomac.

Les fonctionnaires ont été arrêtés après l’incident.

Les visiteurs juifs ne peuvent monter sur le mont du Temple – vénéré par les Musulmans comme le Noble Sanctuaire – que pendant des heures de visite limitées et n’ont pas le droit de faire quoi que ce soit qui ressemble à un culte, comme se prosterner, chanter, danser ou déchirer leurs vêtements.

« Nous sommes sains et saufs, mais secoués. Cet incident n’a fait que renforcer notre détermination à étudier le mont du Temple – toutes les périodes du mont du Temple – et publier les vérités archéologiques sur son histoire en vue d’encourager une discussion sereine sur ce site qui est le plus saint et aussi le plus contesté », ont écrit les archéologues dans leur blog Temple Mount Sifting Project.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...