Attaque de Nice : 5 juifs seraient blessés ; maintien des offices de Shabbat
Rechercher

Attaque de Nice : 5 juifs seraient blessés ; maintien des offices de Shabbat

"Nous ne laisserons pas cela nous affecter", a déclaré un rabbin après l'attaque qui a coûté la vie à 84 personnes le soir du 14 juillet

Des officiers et des policiers cherchent des preuves à proximité du camion utilisé sur la promenade des Anglais dans la ville Côte d'Azur de Nice le 15 juillet 2016, pour tuer une foule d'individus venue admirer le feu d'artifices  (Crédit : AFP/ANNE-CHRISTINE POUJOULAT)
Des officiers et des policiers cherchent des preuves à proximité du camion utilisé sur la promenade des Anglais dans la ville Côte d'Azur de Nice le 15 juillet 2016, pour tuer une foule d'individus venue admirer le feu d'artifices (Crédit : AFP/ANNE-CHRISTINE POUJOULAT)

La communauté juive de Nice, a décidé d’organiser ses offices de Shabbat comme prévu, après une attaque terroriste au camion-bélier qui a fait 84 morts, dans la cinquième ville de France, jeudi soir.

L’attaque a été menée par un homme de 31 ans d’origine tunisienne qui a conduit un camion blanc loué quelques jours plus tôt, sur la Promenade des Anglais, jeudi soir, peu de temps après le spectacle du feu d’artifice annuel pour marquer la fête nationale.

« Nous ne laisserons pas cela nous affecter, nous ne laisserons pas la peur affecter ou nuire à la vie de notre communauté, tout comme la France ne laissera pas la peur du terrorisme la changer », a affirmé Yossef Yitschok Pinson, le rabbin Habad de Nice, à JTA, vendredi.

Les services de la synagogue et les événements communautaires se dérouleront comme prévu, a-t-il assuré.

En plus des 84 morts, l’attaque a fait au moins 18 blessé graves. L’identité des victimes n’a pas encore été rendu publique. Au moins cinq des blessés sont Juifs, selon Pinson.

Des gens réagissent sur la Promenade des Anglais, à Nice, le 15 juillet 2016, suite à une attaque terroriste par "camion-bélier" (Crédit : AFP/Valery Hache)
Des gens réagissent sur la Promenade des Anglais, à Nice, le 15 juillet 2016, suite à une attaque terroriste par « camion-bélier » (Crédit : AFP/Valery Hache)

« Le camion a laissé une traînée de sang alors qu’il déchirait la foule », a déclaré Pinson, qui s’appuie sur des témoins oculaires. Une des témoins de l’attaque a été « profondément traumatisée par ce qu’elle a vu », a-t-il rapporté.

« Les cris des gens, le sang partout et des images très, très difficiles ». Contrairement à Paris, Nice n’avait jamais connu d’attaque terroriste de l’ampleur de celle de jeudi.

« Bien que cela fasse partie de la réalité de la vie en France qu’une telle chose puisse se produire, c’est choquant de voir cela à Nice », a ajouté Pinson.

Le conducteur a un casier judiciaire, notamment pour violence, mais pas pour terrorisme.

Le président François Hollande a décrété trois jours de deuil national en France, de samedi à lundi, après l’attentat qui a fait au moins 84 morts jeudi soir à Nice (sud-est), a annoncé le Premier ministre Manuel Valls.

Un projet de loi prolongeant jusqu’à fin octobre l’état d’urgence, en vigueur dans le pays depuis les attaques jihadistes de novembre 2015 à Paris, sera par ailleurs soumis mercredi et jeudi au Parlement, a précisé le chef du gouvernement à l’issue d’une réunion de crise à l’Elysée.

Le conducteur du camion, qui a également tiré sur la foule, a été tué par des tirs de la police. Son nom n’a pas été immédiatement communiqué.

Nice, qui est située sur la côte de la mer Méditerranée, est une destination touristique internationale qui attire également des centaines de milliers de touristes français locaux en été, y compris de nombreux juifs européens.

Nice a une population juive permanente de 25 000 personnes avec des magasins et des synagogues casher, en plus de la Maison Habad.

Mais les vacanciers d’été ne sont pas encore arrivés, a expliqué Rabbi Pinson à JTA. « Ils viennent généralement en août, et alors il y a beaucoup plus de Juifs en ville », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...