Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Attaques du Hamas : rassemblements en France et illuminations « en solidarité » avec Israël

Le Crif a appelé dimanche "tous les amis d'Israël" à une "marche de solidarité" lundi à Paris, à laquelle se sont jointes plusieurs associations comme la Licra et SOS Racisme

Une manifestante (à droite) tient une pancarte sur laquelle on peut lire "Israël vivra ! Israël gagnera !" lors d'un rassemblement de soutien à Israël à Nice, sur la Côte d'Azur, le 9 octobre 2023. (Crédit : Valery HACHE/AFP)
Une manifestante (à droite) tient une pancarte sur laquelle on peut lire "Israël vivra ! Israël gagnera !" lors d'un rassemblement de soutien à Israël à Nice, sur la Côte d'Azur, le 9 octobre 2023. (Crédit : Valery HACHE/AFP)

Une dizaine de rassemblements en France, la Tour Eiffel et l’Assemblée nationale illuminées aux couleurs israéliennes : deux jours après l’offensive du Hamas, les marques de solidarité se multiplient envers Israël et la communauté juive dont les représentants ont été reçus lundi après-midi par Gérald Darmanin.

Les juifs de France « vivent dans la vigilance parce que le climat est inflammable », a déclaré Yonathan Arfi, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), en arrivant place Beauvau à 15H00 pour y être reçu par le ministre de l’Intérieur aux côtés d’autres représentants de la communauté juive.

Le Crif a appelé dimanche « tous les amis d’Israël » à une « marche de solidarité » lundi à Paris, à laquelle se sont jointes plusieurs associations comme la Licra et SOS Racisme.

Initialement prévue sous forme de rassemblement, la marche partira à 18h30 de la place Victor-Hugo (16e arrondissement) en direction du Trocadéro « où la Tour Eiffel s’illuminera à 20H00 aux couleurs d’Israël », a précisé le Crif dans un communiqué.

Le Grand rabbin de France, Haïm Korsia, a espéré « un moment d’union nationale »: « Je ne voudrais pas qu’il n’y ait que des juifs, des gens concernés par Israël, je voudrais qu’il y ait l’ensemble de la population française qui puisse se sentir concernée », a-t-il affirmé à l’AFP.

Le grand rabbin de France Haïm Korsia au micro de la radio RTL, le 26 février 2020. (Crédit : capture d’écran RTL)

« Atmosphère inflammable »

La Tour Eiffel sera éclairée « en solidarité avec le peuple d’Israël », a indiqué la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, qui avait été critiquée sur le réseau X (ex-Twitter) pour avoir simplement éteint le monument dimanche soir, là où l’Allemagne par exemple a illuminé la porte de Brandebourg aux couleurs du drapeau israélien.

Par ailleurs, dans un message sur X Yaël Braun-Pivet la présidente de l’Assemblée nationale a annoncé que l’Assemblée sera « illuminée ce soir au couleurs d’Israël » et qu’elle demandera mardi « à la représentation nationale d’observer une minute de silence  » .

Des rassemblements sont également prévus dans plusieurs grandes villes françaises. Plusieurs centaines de personnes se sont réunies à Nice, en début d’après-midi, devant l’Hôtel de Ville orné d’un grand drapeau israélien, à l’appel du maire Christian Estrosi (Horizons). D’autres rassemblements étaient attendus en soirée à Strasbourg, Nancy, Tours, Lille, Montpellier, Marseille et Bordeaux.

A Lyon, la préfecture du Rhône a interdit un rassemblement pro-palestinien prévu lundi soir en raison du « risque de trouble à l’ordre public ».

« C’est le premier, mais il est à craindre qu’il y en ait d’autres », a dit à l’AFP le président du Crif Yonathan Arfi, inquiet du « bouillonnement sur les réseaux sociaux ». « Nous craignons que, dans l’atmosphère inflammable actuelle, on assiste à des passages à l’acte antisémites ».

Outre MM. Korsia et Arfi, ont été reçus par Gérald Darmanin dans l’après-midi le président du Consistoire central Elie Korchia et le président du Fonds social juif unifié Ariel Goldmann.

« Nous comptons sur lui pour faire attention à ce que les relais du Hamas en France dans la classe politique, au Parlement, dans les universités soient surveillés de près », a déclaré à la presse M. Goldmann.

Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin arrive à l’Elysée avant la cérémonie en l’honneur des médaillés olympiques et paralympiques français lors de Tokyo 2021, à Paris, le 13 septembre 2021. (Crédit : Ludovic MARIN / AFP)

« Beaucoup d’interpellations »

Samedi, le ministre de l’Intérieur avait demandé aux préfets de France de renforcer la sécurisation des lieux communautaires israélites, avec la présence visible et statique de forces de l’ordre devant les lieux de culte, et le renfort de la police municipale et des militaires de l’opération Sentinelle.

La communauté juive de France, la plus importante d’Europe avec environ 450 000 personnes, célèbre plusieurs fêtes depuis le début de la nouvelle année juive mi-septembre.

Gérald Darmanin, qui a tenu dimanche matin une réunion avec l’ensemble de ses services, a répété « qu’il n’y a pas aujourd’hui de menace caractérisée qui toucherait nos compatriotes juifs sur le territoire national ». Il a cependant mentionné plusieurs actes antisémites durant le week-end en France.

« Nous avons vu ce week-end une dizaine d’actes antisémites, des tags, des menaces téléphoniques, des personnes qui venaient devant des lieux de culte par exemple », a-t-il rapporté, précisant qu’il y a eu « beaucoup d’interpellations ».

Côté politique, les critiques continuaient de pleuvoir lundi sur La France insoumise pour ses prises de positions jugées trop ambiguës. Le patron du PS Olivier Faure, qui a toujours défendu l’union des partis de gauche, a estimé lundi matin que les déclarations de LFI « laisseront des traces », exigeant des « explications ».

« Quand vous renvoyez l’agressé et l’agresseur dans la même position, c’est oublier l’Histoire, c’est mépriser la souffrance des uns et des autres », a affirmé M. Korsia.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.