Rechercher

Au cratère Ramon, le projet d’amphithéâtre controversé est dans l’impasse

Personne n'a répondu à l'appel d'offre lancé ; le Conseil déclare que la viabilité économique du plan - largement dénoncé - est impacté par les exigences environnementales

Le site retenu pour l’amphithéâtre, à côté du site de glamping de Selina. (Avec l’aimable autorisation de Lev Hamidbar)
Le site retenu pour l’amphithéâtre, à côté du site de glamping de Selina. (Avec l’aimable autorisation de Lev Hamidbar)

Le plan de construction d’un amphithéâtre – un projet très controversé – dans le cœur d’une réserve naturelle du désert du sud d’Israël a été stoppé, temporairement tout du moins, faute de réponse à l’appel d’offres qui a été lancé en vue de son exécution.

Le Conseil local de Mitzpe Ramon a fait savoir dans un communiqué que l’appel d’offres comprenait des restrictions variées relatives aux exigences environnementales qui avaient un impact sur la viabilité économique du projet.

Les groupes de défense de l’environnement, l’Autorité israélienne de la nature et des parcs (INPA), le ministère de la Protection environnementale et le ministère du Tourisme ont tous fait part de leur opposition au projet, comme ils l’avait déjà fait il y a dix ans lorsqu’il avait été approuvé pour la première fois. Il n’avait pas été mis en vigueur à ce moment-là.

Les critiques affirment que les lumières, le bruit et la poussière résultant des spectacles perturberont et nuiront à la vie sauvage.

Chaque année, au mois d’août, des dizaines de milliers d’astronomes amateurs se rendent au cratère pour assister à la spectaculaire pluie de météores des Perséides dans un ciel qui ne subit aucune pollution lumineuse.

En 2017, au terme de nombreuses années d’efforts – de l’INPA et d’autres organisations -, l’International Dark-Sky Association avait accordé au site le prestigieux titre de réserve internationale de lumière stellaire.

Observation des étoiles depuis le cratère Ramon, dans le sud d’Israël. (Crédit : Yaniv Cohen, INPA)

Le projet prévoit la construction d’une structure qui permettra d’accueillir dix spectacles chaque année pendant les nuits de pleine lune et quatre événements supplémentaires pour le conseil.

Le Conseil veut pouvoir installer des scènes temporaires sur un périmètre d’environ 1,5 hectare situé sur d’anciennes carrières de gypse, près du glamping (camping glamour) Selina, à l’ouest de l’Autoroute 40. Cette zone est entourée par une réserve naturelle.

Le secteur est entouré par une réserve naturelle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...