L’une des 2 blessées de l’attentat de Jérusalem a succombé à ses blessures
Rechercher

L’une des 2 blessées de l’attentat de Jérusalem a succombé à ses blessures

Une autre femme d'une vingtaine d'années et appartenant à la même unité a été sérieusement blessée

Hadar Cohen, 19 ans, a été tuée par des terroristes palestiniens Porte de Damas près de la Vieille Ville de Jérusalem le 3 février 2016 (Crédit : police israélienne)
Hadar Cohen, 19 ans, a été tuée par des terroristes palestiniens Porte de Damas près de la Vieille Ville de Jérusalem le 3 février 2016 (Crédit : police israélienne)

Plusieurs Israéliens ont été blessés dans une attaque qui s’est déroulée mercredi après-midi devant la Vieille Ville de Jérusalem.

Hadar Cohen était âgée de 19 ans, a dit la police. Elle avait été admise dans un état critique à l’hôpital avec une blessure par balle à la tête, a indiqué l’hôpital. Elle avait été enrôlée il y a 2 mois.

L’Hôpital Hadassah du mont Scopus a déclaré que Cohen a reçu une balle dans la tête, a signalé la Deuxième chaîne.

Le directeur de l’hôpital a ajouté que le personnel médical a tenté de la ranimer pendant des heures mais que Cohen « n’a jamais eu une seule chance » de s’en tirer.

Un de ses collègues, qui a été le témoin de l’attaque, a déclaré que Cohen est parvenue à tirer sur les terroristes avant d’être blessée, a ajouté la Deuxième chaîne.

Elle laisse derrière elle, ses parents, un frère et une sœur.

Une autre femme du même âge et appartenant à la même unité a été sérieusement blessée. Elles ont été évacuées vers l’hôpital Hadassah au mont Scopus pour être soignées après avoir été blessées dans la partie supérieure du corps, selon Haaretz.

La police des frontières « a servi de gilet pare-balles » au peuple de Jérusalem, a déclaré un porte-parole de la police. « La police est là pour vous. J’appelle les civils israéliens à être en alerte. Appelez-nous si vous voyez quoi que ce soit de suspect. »

Un membre du service de premiers secours Hatzalah a déclaré que les résidents avaient commencé des émeutes « et même tenté d’attaquer l’équipe de secours d’urgence ».

Des passants ont entendu des coups de feu.

« Quand nous sommes arrivés sur les lieux, nous avons vu deux jeunes femmes, d’environ 20 ans, allongées sur le sol avec des plaies sur le haut du corps. L’une était inconsciente, l’autre était toujours consciente, mais abasourdie. Nous les avons rapidement soignées sur place puis les avons transportées vers l’hôpital, tout en leur donnant un traitement médical. Elles étaient dans un état sérieux, » a déclaré, Nissan Hefetz, un secouriste de Magen David Adom.

« Trois terroristes armés de fusils Karl Gustav, de couteaux et de bombes artisanales sont arrivés à la porte de Damas », a déclaré la police.

Une équipe de la police des frontières les a repérés, et leur a demandé leurs papiers. Un terroriste a tendu ses papiers d’identité, pendant qu’un autre a sorti une arme à feu et a commencé à tirer, selon la police.

« Le but était de mener une large attaque », a déclaré la police.

La police a déclaré qu’une attaque bien plus mortelle a été évitée par la réponse rapide des forces de sécurité, qui ont abattu les terroristes quelques instants après qu’ils ont ouvert le feu.

« C’est une attaque combinée, une attaque sérieuse, qui a été empêchée par la vigilance de la police sur les lieux », a déclaré un porte-parole de la police.

Les terroristes étaient originaires de la région de Jénine en Cisjordanie, a annoncé la Deuxième chaîne. La police a confirmé que les trois attaquants palestiniens avaient été éliminés par les forces israéliennes. La police enquête pour savoir si les trois terroristes palestiniens ont agi seuls, ou s’ils ont eu de l’aide – soit sur place, soit depuis Jénine, a annoncé la Deuxième chaîne.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...