Autorités : le confinement total peut être évité si le public suit les consignes
Rechercher

Autorités : le confinement total peut être évité si le public suit les consignes

Le directeur adjoint du ministère de la Santé a déclaré que les Israéliens semblaient avoir reçu un message sur le fait de rester à l'intérieur mercredi

Un commerçant vendant du gel hydroalcoolique dans le centre-ville de Jérusalem, le 18 mars 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/FLASH90)
Un commerçant vendant du gel hydroalcoolique dans le centre-ville de Jérusalem, le 18 mars 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/FLASH90)

Israël se dirige vers un confinement total de la population pour empêcher la propagation du nouveau coronavirus mortel, mais cela peut encore être évité si la population respecte les ordres actuels lui demandant de rester chez elle, a déclaré jeudi un haut responsable de la santé.

Le ministère de la Santé a introduit mardi de nouvelles restrictions radicales pour freiner la propagation du coronavirus, en donnant pour instruction aux Israéliens de ne pas quitter leur domicile sauf en cas d’absolue nécessité, mais sans imposer un confinement obligatoire.

Itamar Grotto, le directeur général adjoint du ministère de la Santé, a indiqué au micro de la radio de l’armée que les responsables préféreraient prendre la mesure drastique pour éradiquer le virus.

« Nous aurions aimé avoir un confinement complet, mais si le public suit les ordres, ce sera moins nécessaire », a fait savoir M. Grotto.

Les fonctionnaires ont indiqué qu’un verrouillage sera probablement imposé dans les prochains jours. Mardi, le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan a demandé à la police israélienne de se préparer à un confinement total du pays, qualifiant une telle mesure « d’inévitable ».

Un square voisin de la plage de Tel Aviv fermé en raison des instructions officielles demandant d’éviter des espaces publics, alors que le nombre de personnes infectées par le coronavirus continue d’augmenter, le 18 mars 2020. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90).

Malgré les directives, qui permettent de quitter le domicile pour certains besoins essentiels et ne sont pas appliquées par la police, de nombreux Israéliens ont continué à sortir, y compris dans des lieux de loisirs comme les plages et les parcs, ce qui a conduit les responsables politiques à appeler la population à ne pas traiter cette crise comme des vacances.

Itamar Grotto a noté qu’il y avait eu un changement d’attitude du public, mercredi, envers les mesures ordonnées par le gouvernement, faisant apparemment référence à une diminution notable du nombre de personnes dans les rues après quelques jours où beaucoup avaient traité les ordres de ne pas aller travailler comme une occasion de passer du temps à l’extérieur.

Jeudi, Israël comptait 529 cas de COVID-19, dont six personnes dans un état grave. Les responsables de la santé craignent que ce nombre ne continue à monter en flèche et finisse par submerger les hôpitaux.

Itamar Grotto a averti jeudi qu’Israël pourrait bientôt voir ses premiers décès dus au virus.

Le directeur général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman-Tov, a déclaré qu’un confinement total inclurait toujours la possibilité pour les Israéliens de quitter leurs maisons pour de courtes périodes, mais pas de se rassembler de quelque façon que ce soit.

« Il sera possible de sortir se promener, mais tout ce qui conduit à un quelconque rassemblement de personnes, ou à un regroupement, sera interdit », a-t-il indiqué au micro de la chaîne publique Kan.

Des Israéliens font la queue devant une banque près du marché Hatikva, Tel Aviv, le 15 mars 2020. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

La police, a-t-il dit, fera appliquer les restrictions pour empêcher tout rassemblement de ce type.

Moshe Bar Siman-Tov a déjà averti que des milliers d’Israéliens pourraient mourir du virus si les mesures anti-contagion appliquées jusqu’à présent n’étaient pas respectées.

Mardi, Gilad Erdan a demandé que les chefs de la police et de la sécurité préparent et lui présentent d’urgence un plan détaillé pour la mise en œuvre d’un confinement à l’échelle du pays, dans lequel seuls les travailleurs essentiels seront autorisés à quitter leur domicile, tandis que les autres citoyens ne seront autorisés à quitter leur domicile que pour faire des courses et aller à la pharmacie ou chez le médecin. En cas d’ordre de confinement, la police sera chargée de faire respecter la loi, tandis que le Commandement du Front intérieur de l’armée israélienne sera chargé de fournir les biens essentiels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...