Avant Pessah, on nettoie le mur Occidental de tous ses petits mots
Rechercher

Avant Pessah, on nettoie le mur Occidental de tous ses petits mots

Des milliers de prières et de souhaits notés sur des morceaux de papiers ont été enlevés du mur avant d’être enterrés lors d'une cérémonie

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Des employés ont nettoyé mercredi après-midi le mur Occidental des milliers de notes laissées par des fidèles avant la fête juive de Pessah.

Dirigée par le rabbin Shmuel Rabinovitch, le rabbin du mur Occidental, l’équipe a difficilement enlevé les couches de morceaux de papiers laissés dans les crevasses du mur, avant de les enterrer pendant une cérémonie.

Les notes contiennent des prières adressées à Dieu par des Israéliens, des visiteurs et des fidèles du monde entier qui envoient parfois leur demande depuis l’étranger.

Le mur est nettoyé deux fois pas an, avant les fêtes de Pessah et de Rosh Hashana, le Nouvel an juif, avant de faire de la place pour de nouvelles prières.

Le mur Occidental est le lieu le plus saint du judaïsme, et c’est une coutume d’écrire des prières et/ou des demandes personnelles et de les placer dans les fissures du mur, vieux de près de 2 000 ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...