Avant un débat à la Knesset, les handicapés bloquent une autoroute
Rechercher

Avant un débat à la Knesset, les handicapés bloquent une autoroute

Des véhicules ont bloqué la route 1 et une rue proche de la Knesset pour attirer l'attention concernant la demande de la hausse de l'allocation handicapé

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Des handicapés et des militants bloquent l'entrée à Jérusalem lors d'une manifestation réclamant de meilleurs soins de santé, le 7 septembre 2017 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des handicapés et des militants bloquent l'entrée à Jérusalem lors d'une manifestation réclamant de meilleurs soins de santé, le 7 septembre 2017 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les militants faisant campagne pour les droits des handicapés ont perturbé lundi la circulation le long de l’autoroute qui relie Tel Aviv à Jérusalem, avant la tenue d’un débat spécial à la Knesset consacré à l’augmentation des allocations versées par le gouvernement aux handicapés, que les militants voudraient voir fixées au niveau du salaire minimum.

La route 1 a été bloquée entre Latroun et Jérusalem, alors que les manifestants circulaient lentement sur les deux voies en direction de la capitale. La police est arrivée pour aider les automobilistes à s’extirper du blocage.

Les manifestants ont également bloqué une rue proche de la Knesset, dans la capitale, à l’occasion de la dernière action en date pour mettre en lumière la situation critique vécue par les personnes handicapées.

Le débat organisé à la Knesset sur le sujet est le premier depuis le début des manifestations il y a plusieurs mois, et survient pendant les vacances parlementaires.

Le député de l'Union sioniste Itzik Shmuli à Tel-Aviv, le 14 décembre 2014. (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90)
Le député de l’Union sioniste Itzik Shmuli à Tel-Aviv, le 14 décembre 2014. (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90)

Le député de l’Union sioniste Itzik Shmuli a estimé que le gouvernement traînait des pieds depuis bien trop longtemps.

« Depuis maintenant des semaines, tout ce qu’a fait le gouvernement pour les handicapés est de les faire tourner en rond, les humilier, en leur mentant », a dit Shmuli, des propos rapportés par la Dixième chaîne. « Cela ne peut pas continuer, et d’autant plus lorsqu’il y a un excédent énorme dans les coffres. »

« Au lieu d’élever les allocations au niveau du salaire minimum, comme le gouvernement a déjà promis de le faire de nombreuses fois, il continue à se livrer aux mêmes abus depuis plusieurs semaines. La Knesset ne peut tout simplement pas rester là et ne rien faire. Nous n’abandonnerons pas tant que les allocations handicapés ne seront pas relevées au niveau du salaire minimum. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...