Avec la vision informatique, Bzigo crée un « Dôme de fer » contre les moustiques
Rechercher

Avec la vision informatique, Bzigo crée un « Dôme de fer » contre les moustiques

La technologie de la start-up israélienne ne tue pas ces insectes ravageurs mais les localise au faisceau laser avant d'alerter votre smartphone

Le détecteur de moustiques développé par Bzigo en action. (Autorisation)
Le détecteur de moustiques développé par Bzigo en action. (Autorisation)

Les moustiques ne sont pas seulement des insectes désagréables dont le bourdonnement obsédant s’impose à l’oreille quand vous essayez de dormir, qui se nourrit de votre sang en vous laissant un bouton en signature de son passage. Ils transportent aussi une grande variété de maladies, comme la malaria, la fièvre jaune, la dengue et la virus Zika, des maladies qui sont potentiellement mortelles.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, les piqûres de moustique entraînent la mort de plus d’un million de personnes par an, la majorité d’entre elles des suites de la malaria.

La start-up israélienne Bzigo, qui a été fondée par l’entrepreneur et investisseur Saar Wils, a fait savoir qu’elle avait développé une solution autonome de détection des moustiques pour privilégier « une vie sans parasites ».

En utilisant des algorithmes de vision informatique, la firme a conçu un dispositif qui peut être placé dans toutes les pièces de la maison et qui scannera l’environnement en analysant le déplacement des objets minuscules – des données qui seront ensuite envoyées via votre téléphone cellulaire sous la forme d’une alerte indiquant la présence d’un moustique. Le dispositif émet un faisceau laser aux alentours de l’endroit où se trouve l’insecte au moment où ce dernier se pose sur une surface.

Une fois identifiée la localisation du moustique, explique au cours d’un entretien téléphonique Nadav Benedek, directeur-général de la firme, « il est plus facile de le tuer ».

Benedek raconte que, quand il était enfant, son père contrôlait avec soin sa chambre à coucher tous les soirs pour vérifier qu’il n’y avait pas de moustique et pour s’assurer que son fils pourrait bien dormir.

« À cette époque, nous n’avions ni vision informatique, ni processeur », a ajouté Benedek. Le dispositif développé par Bzigo « remplace ce que faisait mon père tous les soirs ».

Le dispositif, qui est encore un prototype, ne peut pas tuer le moustique mais il aide à le localiser, continue-t-il.

Tout comme un détecteur de fumée alerte d’un éventuel incendie mais n’est pas en capacité de l’éteindre, et comme un capteur automobile peut avertir un conducteur de la possibilité d’un accident sans prévenir totalement ce dernier, le dispositif mis au point par Bzigo fait part de la présence de moustiques mais ne peut pas les tuer, a-t-il poursuivi. Pas encore, tout du moins. « La future génération de notre produit aura cette capacité de tuer les moustiques. Nous travaillons d’ores et déjà sur cette technologie », a-t-il précisé.

Le meilleur moyen pour tuer des moustiques une fois qu’ils ont été localisés est, selon lui, d’utiliser une lampe anti-moustique qu’il est facile de trouver sur Amazon. Le dispositif créé par Bzigo coûtera environ 200 dollars, a-t-il noté, et une habitation dotée de plusieurs chambres nécessitera l’installation de plusieurs dispositifs.

Benedek explique que la firme a lancé ses recherches sur cette technologie en 2016 et qu’elle a soulevé dans une Série de financement A plusieurs millions de dollars à ce jour. Il a déclaré que l’entreprise prévoyait de lancer un nouveau cycle d’investissement à hauteur de plusieurs millions de dollars pour assurer la production commerciale du dispositif – qui, espère-t-il, pourra commencer sous peu.

« Le dispositif suscite énormément d’intérêt », a dit Benedek, et la firme espère développer un nombre bien plus importants de solutions contre les insectes, notamment à l’extérieur des habitations.

« Nous voulons être le Dôme de fer anti-moustique », s’est-il exclamé, en référence à la technologie développée contre les missiles au sein de l’État juif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...