Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

Avec l’aide du Mossad, Chypre déjoue une tentative d’assassinat d’Israéliens

Deux demandeurs d'asile iraniens étaient en contact avec un autre Iranien associé aux Corps des Gardiens de la Révolution ; une procédure d'expulsion est en cours

Illustration : Des agents se tenant près d'un fourgon de police après avoir pénétré dans l'enceinte du palais de justice de Paphos, ville côtière du sud-ouest de Chypre, le 5 décembre 2022. (Crtédit : Petros Karadjias/AP Photo)
Illustration : Des agents se tenant près d'un fourgon de police après avoir pénétré dans l'enceinte du palais de justice de Paphos, ville côtière du sud-ouest de Chypre, le 5 décembre 2022. (Crtédit : Petros Karadjias/AP Photo)

Chypre a annoncé mardi avoir déjoué un complot iranien présumé visant à cibler des hommes d’affaires israéliens. La police chypriote a arrêté deux demandeurs d’asile iraniens qui étaient en contact avec un autre Iranien associé aux Corps des Gardiens de la Révolution iranien, a déclaré un responsable.

Le responsable a déclaré à l’Associated Press que les deux Iraniens étaient en garde à vue depuis le 3 novembre et que des procédures d’expulsion étaient en cours.

Le responsable, qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat car il n’est pas autorisé à parler publiquement des questions de sécurité nationale, a affirmé que l’interpellation des suspects était le point culminant d’une opération menée conjointement avec les services de sécurité israéliens du Mossad.

Les services de sécurité chypriotes surveillaient les deux Iraniens depuis plusieurs semaines et les ont arrêtés juste avant l’arrivée, selon les autorités, d’une équipe chargée de commettre des meurtres, a indiqué le responsable. Les individus visés étaient principalement des hommes d’affaires israéliens, précise le responsable.

Les autorités chypriotes affirment que le supérieur iranien des suspects est entré et sorti de Chypre en passant par la partie chypriote séparatiste turque, au nord, et qu’il aurait traversé une zone tampon contrôlée par l’ONU vers le sud, internationalement reconnu, pour établir le contact avec ses deux complices.

Son identité et le lieu où il se trouve n’ont pas été révélés, mais le responsable a déclaré qu’il travaillait pour le Corps des Gardiens de la Révolution d’Iran.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.