Israël en guerre - Jour 140

Rechercher

Avec un peu de retard, Netanyahu parvient à décoller pour Londres

Le vol, reporté à cause des manifestants mais également pour des motifs techniques à Heathrow, arrivera peu avant la réunion du Premier ministre avec son homologue britannique

Benjamin Netanyahu, à gauche, accompagné de son épouse Sara, monte à bord d'un avion à destination de Londres, le 24 mars 2023. (Crédit : Amy Spiro/Times of Israel)
Benjamin Netanyahu, à gauche, accompagné de son épouse Sara, monte à bord d'un avion à destination de Londres, le 24 mars 2023. (Crédit : Amy Spiro/Times of Israel)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est envolé tôt vendredi matin pour une visite de trois jours au Royaume-Uni, où il devrait s’entretenir avec son homologue britannique Rishi Sunak.

L’avion de Netanyahu a décollé aux alentours de 4h30 du matin, manifestement retardé par les manifestants anti-réforme judiciaire qui ont tenté de bloquer les accès à l’aéroport.

Il devait se rendre au 10 Downing Street dès son arrivée à l’aéroport d’Heathrow, vers 6h30, heure locale, pour des pourparlers liés au programme nucléaire iranien.

Selon son cabinet, il devrait également s’entretenir avec la ministre de l’Intérieur, Suella Braverman.

Aucune autre réunion n’a été annoncée pour ce déplacement.

En Israël, les autorités avaient tenu à ne pas ébruiter ce projet de visite afin de tenir à distance les manifestants, mais le Premier ministre devrait également trouver face à lui un comité d’accueil composé d’Israéliens installés au Royaume-Uni.

Selon le site d’information Ynet, le Premier ministre aurait initialement prévu de décoller vers 23 heures hier.

Le décollage aurait alors été repoussé car l’aéroport d’Heathrow est fermé au trafic la nuit.

Le temps était d’autant plus compté qu’Israël est passé dans la nuit à l’heure d’été en avançant d’une heure ses horloges.

Il s’agira du troisième week-end consécutif du dirigeant israélien dans une capitale européenne, après ses visites à Rome et Berlin ces deux dernières semaines.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu serrant la main de la Première ministre italienne Giorgia Meloni devant une garde d’honneur au Palais Chigi à Rome, le 10 mars 2023. (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)

Comme ces deux derniers week-ends, Netanyahu passera donc Shabbat à Londres aux frais des contribuables, ce que certains critiquent, dénonçant une dépense irresponsable de fonds publics.

Par le passé déjà, on a reproché à Netanyahu et ses proches de dépenser sans compter l’argent des contribuables pour des dépenses strictement personnelles.

En 2013, on lui avait ainsi reproché d’avoir demandé à l’État de dépenser 127 000 dollars pour équiper un avion d’un lit afin qu’il puisse dormir pendant un vol de quatre heures à destination de Londres, pour les funérailles de Margaret Thatcher.

Son cabinet assure que le calendrier de ses déplacements est fixé suivant les disponibilités de ses hôtes et qu’il ne pouvait pas effectuer de déplacements en semaine en raison notamment des votes en cours sur la réforme judiciaire.

Ses visites officielles sont essentiellement consacrées à la question iranienne, et celle de Londres ne dérogera pas à la règle, affirme son cabinet.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.