Avner Netanyahu au tribunal : « je n’ai pas choisi la vie publique »
Rechercher

Avner Netanyahu au tribunal : « je n’ai pas choisi la vie publique »

Le fils du Premier ministre a demandé au tribunal d'imposer une mesure d'éloignement à l'encontre d'un activiste qui l'avait pris à parti dans un restaurant de Tel Aviv

Avner Netanyahu, le fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu, lors d'une audience au tribunal concernant sa demande d'éloignement à l'encontre de l'activiste Barak Cohen, au Tribunal de Tel Aviv, le 4 août 2019. (Flash90)
Avner Netanyahu, le fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu, lors d'une audience au tribunal concernant sa demande d'éloignement à l'encontre de l'activiste Barak Cohen, au Tribunal de Tel Aviv, le 4 août 2019. (Flash90)

Dimanche, le tribunal de Tel Aviv a imposé une mesure d’éloignement contre Barak Cohen, interdisant à l’avocat, qui se décrit lui-même comme un militant anti-corruption, de s’approcher à moins de 150 mètres du fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu ou d’entrer en contact avec lui par n’importe quel moyen.

La décision intervient juste une semaine après que Cohen a téléchargé sur les réseaux sociaux une vidéo le montrant en train de prendre à parti le jeune Netanyahu, âgé de 24 ans, alors qu’il mange dans un restaurant de Tel Aviv.

Netanyahu est entré dans le tribunal sous les huées d’activistes, qui ont crié « famille criminelle » et « l’organisation criminelle Netanyahu ». A un moment, l’audience a été brièvement suspendue pour faire sortir du tribunal quelques perturbateurs.

Netanyahu a dit que même s’il était né dans une famille politique, il avait toujours évité d’intervenir publiquement, contrairement à son père et son frère, Yair.

« Je déteste le fait d’avoir des agents de sécurité. Je suis né avec mes parents – je suis dans cette situation, je ne l’ai pas choisie », a déclaré Netanyahu au tribunal.

« Je me lève chaque matin et je dois vivre avec les critiques parce que mon père a choisi la politique – j’en entends parler depuis que je suis petit. C’est la voie que mon père a choisie, et celle de mon frère. Pas moi. Je n’irai jamais en politique », a-t-il dit.

Avner Netanyahu (gauche), le fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu avec son avocat Yossi Cohen (droite) lors d’une audience au tribunal concernant sa demande d’éloignement de l’activiste Barak Cohen, au Tribunal de Tel Avive, le 4 août 2019. (Flash90)

Dans la vidéo de Cohen, on peut le voir s’approcher de Netanyahu, assis dans le coin d’un restaurant de Tel Aviv, et se laisser aller à une tirade pleine de grossièretés contre la corruption présumée du Premier ministre.

« Nous sommes tombés sur Avner Netanyahu, le fils de [l’homme] faible et corrompu, a-t-il crié dans la vidéo de deux minutes, avant de se rapprocher. Une famille de voleurs, ton père est un voleur corrompu, tu devrais partir. Et sur les vols de papa ? Combien a-t-il volé au final ? Combien a-t-il reçu en pots-de-vin ? »

Il faisait référence aux trois affaires de corruption dans lesquelles le Premier ministre Benjamin Netanyahu est impliqué. Une des affaires concerne des accusations de prise de pots-de-vin.

Cohen, un avocat de gauche qui a été suspendu du barreau d’Israël en 2017 pour avoir harcelé des cadres d’une banque, s’en est ensuite pris au fils aîné du Premier ministre, Yair, qui aurait, dans le passé, fréquenté des clubs de strip-tease, et qui a fêté son 28ème anniversaire la semaine dernière.

« Etais-tu à la fête de ton frère, le client de prostituées ? Toi et lui avez un chauffeur, un garde de sécurité – qu’avez-vous d’autre de l’Etat ? Combien recevez-vous ? »

Au tribunal, le fils du Premier ministre a nié les accusations de Cohen sur le vol : « Les affirmations que je ne paie jamais ce que je reçois et que mon père est corrompu sont fausses ».

Dans les débats concernant la mesure d’éloignement, Cohen a déclaré au tribunal qu’il passait à côté du restaurant par hasard quand il a vu le fils du Premier ministre, et qu’il n’avait pas délibérément l’intention de le trouver.

L’avocat et militant anti-corruption Barak Cohen arrive à une audience du tribunal concernant une demande d’éloignement qui a été déposée contre lui par Avner Netanyahu, au tribunal de Tel Aviv le 4 août 2019. (Flash90)

Yossi Cohen, l’avocat de Netanyahu, a demandé si le fils du Premier ministre le verrait encore s’il sortait et s’il serait encore harcelé.

« Je comprends que c’est une personne faible, et je n’ai pas l’intention d’être en contact avec lui », a répondu Barak Cohen.

Le juge a proposé une mesure d’éloignement de 200 mètres, ce que Barak Cohen a contesté en se basant sur le fait que « l’on peut penser que M. Netanyahu ne se balade pas avec une règle – nous savons que Tel Aviv est très peuplé ».

Netanyahu a répondu que même si le garde, payé par l’Etat, le protège, il n’est pas totalement à l’abri.

« Le fait que je dispose d’un garde de sécurité ne vous empêche pas de me harceler », a déclaré Netanyahu.

(De gauche à droite) Avner, Sara, Benjamin et Yair Netanyahu en vacances sur le Plateau du Golan, le 23 avril 2019. (Crédit : Bureau du Premier ministre)

En mai, Cohen s’est filmé en train de s’en prendre à Sheldon Adelson, un magnat juif des casinos et grand donateur des causes conservatrices aux Etats-Unis et en Israël, à Tel Aviv.

Dans une vidéo de l’incident, on peut voir Adelson, âgé de 85 ans, sur un scooter de mobilité dans le fond de l’image. Il est accompagné par deux hommes et un homme plus jeune, qui est son garde du corps. Cohen crie alors la même phrase en anglais dans la direction d’Adelson, ce qui conduit le jeune homme à marcher dans sa direction.

« Arrête de te mêler de nos vies, a hurlé Cohen dans un anglais hésitant. Tu sais ce qu’est un maniak? Tu es un maniak ». En hébreu, le mot est l’équivalent de « trou du cul ».

Quand le jeune homme a touché Cohen, le perturbateur lui a dit d’arrêter de le toucher. Le jeune homme a ensuite demandé à Cohen : « Sois respectueux d’une personne âgée ». Cohen a répondu : « Il détruit nos vies. Ne me touche pas. Brute, assassin. Ne me touche pas ». Il a continué à insulter Adelson, ajoutant « Vous vivez depuis trop longtemps ».

Adelson est le propriétaire du journal Israël Hayom, qui soutient depuis longtemps Netanyahu. Adelson est aussi un important donateur pour le président américain Donald Trump et le parti Républicain.

Ces derniers mois, Cohen a aussi harcelé d’autres personnalités de droite, comme la ministre de la Culture Miri Regev.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...